12 Février 2018

Cameroun: IST, SIDA, Cybercriminalité, Drogues - Le Cerac édifie les jeunes de Mintom

L'institution caritative fondée par la première dame a aussi remis des dons aux établissements scolaires, femmes rurales et formations sanitaires du Dja et Lobo vendredi dernier.

Les membres du Cercle des amis du Cameroun (Cerac) n'ont pas hésité à braver près de 400 kilomètres, la semaine dernière, pour aller partager de bonnes valeurs avec les populations de Mintom et des environs, quasiment à la frontière d'avec le Congo. C'est dans le cadre des activités marquant la célébration de la 52e édition de la Fête de la Jeunesse. Chef de file du Cerac en cette occasion, la coordinatrice générale adjointe, déléguée pour le Sud, Mme Béatrice Evou Mekou, représentante personnelle de la présidente fondatrice de l'association caritative, Mme Chantal Biya, épouse du chef de l'Etat.

C'est un agenda fort chargé que la délégation a géré pendant son séjour, entre visite de sites touristiques et échanges avec les populations autochtones, précisément les pygmées Bakas, jeudi 8 février. La journée du vendredi 9 a démarré avec des causeries éducatives portant sur les infections sexuellement transmissibles, le vih-Sida, l'hygiène corporelle. Les élèves de la 6e, en terminale, enseignements général et technique, ont pris part à ces séances au lycée classique de Mintom. Les mamans du Cerac ont su trouver les mots et les attitudes indiquées permettant aux élèves de s'exprimer sans aucune honte, dans une ambiance bon enfant. IST les plus courantes, relations entre IST et Vih, moyens de prévention avec en tête l'abstinence, modes de transmission, signes et symptômes majeurs, types de prise en charge, avantages du dépistage volontaire ont clairement été expliqués aux jeunes.

Cette séquence a été immédiatement suivie, sur la Place des fêtes de Mintom, par la cérémonie de remise de dons aux établissements scolaires, femmes rurales et aux formations sanitaires du département du Dja et Lobo. Avant d'y être, les élèves desdits établissements réunis dans la cour ont eu droit à des exposés sur les dangers des réseaux sociaux, la cybercriminalité, les drogues, les hépatites virales dont le taux de prévalence au Cameroun (11,9%) est trois fois supérieur à celui du Sida, les grossesses précoces et indésirées. Ils ont été présentés par des experts venus de la direction de la police judiciaire à la DGSN, du ministère des Postes et Télécommunications, de l'ANTIC, du ministère de la Santé publique et celui des Affaires sociales.

A la fin de cette séquence ponctuée par des sketches, ballets et chants présentés par les élèves, et les discours de certaines autorités, la représentante personnelle de Mme Chantal Biya a pris la parole. « En venant à Minton cette année, le Cerac confirme qu'il est engagé à aller jusque dans les coins les plus éloignés, les plus reculés et parfois les plus enclavés du Cameroun. La présence du Cerac aujourd'hui à Mintom, comme celle du CIRCN l'année dernière, en ce même lieu, administre la preuve de ce que, toutes les populations sont dans le cœur de Maman Chantal Biya », a assuré Mme Béatrice Evou Mekou.

Avant de procéder à la remise des dons : ordinateurs complets avec imprimantes, encre, rames de papier, brouettes, pulvérisateurs, groupes électrogènes, pressoirs à huile, égreneuses, tronçonneuses, débroussailleuses, médicaments, lits d'hospitalisation, produits d'entretien, etc. La cérémonie fort courue s'est déroulée en présence de nombreuses autorités administratives, politiques, religieuses et traditionnelles de la ville.

Cameroun

Nord-Ouest, Sud-Ouest et Ouest - Aucune situation de famine

Lors d'un point de presse hier, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural est revenu sur la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.