13 Février 2018

Gabon: Scandale autour d'une clinique refusant de rendre un nourrisson à sa mère

C'est une affaire qui fait le buzz au Gabon. L'affaire d'une clinique qui a refusé de rendre son nouveau-né à une mère. Elle n'était pas en mesure de payer les frais d'hospitalisation de son enfant. Le médecin a été placé en garde à vue avant d'être remis en liberté provisoire dimanche.

C'est l'histoire d'un bébé prématuré, gardé en couveuse et dont le séjour à la clinique a duré 5 longs mois. Sa mère, qui ne pouvait pas régler la totalité des frais, n'a pas été autorisée à récupérer son enfant, elle avait simplement le droit de venir le voir et le nourrir. La somme en question : 2,2 millions de francs CFA.

Cette situation a provoqué un élan de solidarité, amplifié par un reportage réalisé par TV5 Monde. Le couple présidentiel a même contribué au retour du nouveau-né au sein de sa famille. L'affaire a alors pris un tournant politique, l'opposition dénonçant l'incurie des services de l'Etat. « Des cas comme cela, il y en a malheureusement des dizaines », regrette Alain Claude Bilie-Bi-Nzé, le porte-parole du gouvernement. « C'est pour cela que le chef de l'Etat a décidé d'instaurer la gratuité de l'acte d'accouchement. La mesure sera mise en œuvre le 19 février », précise-t-il.

De son côté, la justice s'est saisie de l'affaire. Une enquête a été ouverte. Le directeur de la clinique qui est aussi le médecin traitant a été interpellé pour « séquestration d'enfant » avant d'être remis en liberté dimanche. « On lui fait un mauvais procès, c'est de la calomnie », affirme son avocat maître Jean-Paul Méthode Imbong-Fadi qui espère que le dossier sera classé sans suite.

Gabon

MOANDA - Une ville aussi noire que son manganèse

Autrefois cité attrayante, la ville de Moanda n'est plus que l'ombre d'elle-même. La boue en saison des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.