12 Février 2018

Congo-Brazzaville: Criminalité faunique - Dix-huit braconniers devant la barre

Une série d'audiences s'ouvre, au cours de la semaine, dans les Tribunaux et Cours d'appel de Ouesso, Owando, Dolisie et Pointe-Noire, pour juger des présumés délinquants pris en flagrant délit de détention et commercialisation des pointes d'ivoire et autres trophées d'animaux intégralement protégés.

A la Cour d'appel d'Owando, selon le site "Vox Congo", l'audience spéciale s'ouvre le 14 février. Elle implique quatre délinquants fauniques, dont un commerçant. Ces braconniers ont été arrêtés, le 14 septembre 2017, par les services habilités, en flagrant délit de détention illégale et commercialisation de six pointes d'ivoire, acquises après avoir abattu des éléphants.

Au Tribunal de grande instance de Ouesso, dans le département de la Sangha, cependant, l'audience prévue le 15 du même mois concerne six présumés trafiquants d'ivoire, appréhendés, eux, le 29 janvier dernier, détenant illégalement quinze pointes d'ivoire qu'il tentait de commercialiser, correspondant à huit éléphants abattus dans les forêts, en complicité avec un réseau de peuples autochtones.

Le 15 février, à la Cour d'appel de Dolisie, dans le Niari, cinq autres abatteurs d'animaux protégés seront à la barre. Saisis la main dans le sac, le 18 décembre 2015, ces présumés inciviques détenaient et commercialisaient frauduleusement six pointes d'ivoire, pesant environ 38 kg, obtenues après un forfait d'éléphants.

A la Cour d'appel de Pointe-Noire, par contre, quatre braconniers présumés, interpellés en juin 2016, répondront à la même date, pour détention illégale et commercialisation frauduleuse de deux peaux de panthère, des queues d'éléphants et autres trophées d'espèces fauniques intégralement protégées, sauvagement tuées dans la forêt.

Ces présumés délinquants risquent, d'après la loi en la matière, des peines sévères allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement ferme, assorties des amendes financières à la hauteur de leurs actes ignobles, également prévues par la loi.

Rappelons que ces présumés délinquants fauniques ont été arrêtés, selon le journal en ligne, grâce à la dextérité des agents de l'ordre, des eaux et forêts, avec l'aide du Projet d'appui à l'application de la loi sur la faune au Congo.

Congo-Brazzaville

15 août 1960 - Jour de l'indépendance du Congo

C'est au terme d'un long processus historique que vint l'indépendance du Congo. Depuis, chaque… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.