12 Février 2018

Sénégal: Khoudia Mbaye prône une intensification des impacts des réformes au niveau local

Kaolack — La ministre de la Promotion des investissements, des partenariats et du Développement des téléservices de l'Etat, Khoudia Mbaye, a appelé, lundi, à Kaolack (centre) à une intensification de l'impact des réformes économiques au niveau local afin que la perception positive de l'image du Sénégal sur le plan international soit partagée par les populations.

"Il convient, malgré la perception positive que renvoie l'image du Sénégal sur le plan international, de s'inscrire dans une dynamique communautaire en intensifiant l'impact des réformes économiques au niveau local afin que cette vision positive soit partagée à la base", a-t-elle notamment déclaré.

"Il faut que chaque citoyen sénégalais sente cette amélioration et considère qu'il se passe quelque chose à son niveau personnel", a indiqué Khoudia Mbaye. Elle intervenait lors d'un forum économique dédié à l'investissement tenu à la Chambre de commerce d'industrie et d'agriculture de Kaolack (CCIAK).

Cette rencontre économique organisée sur le thème : "l'investissement facteur d'émergence" s'inscrit dans une perspective de doper l'investissement privé afin de favoriser l'émergence d'un territoire économiquement et socialement viable, postulat des réformes visant une territorialisation des politiques publiques, a-t-elle laissé entendre.

"Ce thème présente un enjeu de taille pour la réalisation du Plan Sénégal émergent (PSE) dont le gap de financement identifié dans le plan d'action prioritaire doit être couvert par des investissements privés", a-t-elle souligné.

Les investissements de l'Etat prévus pour la région de Kaolack, dans le centre du pays, ont été estimés à près de 255 milliards de francs CFA, lors d'une réunion délocalisée du Conseil des ministres organisée en 2012.

"Ces investissements ont été exécutés pour Kaolack à hauteur de 60 %. Ils concernent les secteurs de l'agriculture, des infrastructures de l'éducation, de l'hydraulique, de la santé et la réalisation d'infrastructures routières essentielles à la connectivité interne et externe de la région", a soutenu Mme Mbaye.

Elle a ainsi cité entre autres investissements réalisés ou en cours d'exécution, dans cette région du centre du pays, des infrastructures de connectivité territoriale, des postes de désenclavement, l'autoroute Mbour Kaolack, le dragage et la réhabilitation du port et de l'aérodrome de Kaolack, et divers autres investissements dans des infrastructures sociales de base, et dans le domaine de l'éducation.

"Cela signifie que l'Etat entend les préoccupations des populations de Kaolack portées par des relais comme le président de la CCIAK qui évoque les questions essentielles qui concernent les populations de cette région", a-t-il fait remarquer.

La tenue de ce forum dans la capitale du Saloum, entre dans le cadre des activités thématiques de la troisième Foire internationale de Kaolack (FIKA, 1er au 14 février).

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.