12 Février 2018

Congo-Kinshasa: 32 ans après la mort de Cheik Anta Diop - Henri Mova - "Les signes de notre recolonisation sont visibles"

Il est resté gravé dans la pensée de l'homme africain, de part sa lutte pour, entre autres, la défense des valeurs du continent africain. Lui, c'est Cheik Anta Diop. A l'occasion du 32ème anniversaire de la disparation inopinée de ce grand Africaniste, une conférence-débat a été organisée le mercredi 7 février 2018 à Kinshasa, à l'initiative de l'Association panafricaniste, Afrosophia, sous le thème: «La dynamique sociopolitique de l'Afrique précoloniale: quatre entrées historiographiques». A cette occasion, le professeur Henri Mova Sakanyi, en sa qualité de scientifique, a dévoilé à l'assistance la nécessité à tous les africains de s'imprégner de la vraie histoire de leur continent afin de le défendre avec toute détermination.

A tout dire, Cheik Anta Diop, est et reste un porteur d'une pensée noble et précieuse pour l'Afrique noire. C'est ce qu'a laissé entendre, Henri Mova Sakanyi. A l'en croire, la meilleure façon de rendre hommage à ce vaillant Africaniste, serait tout simplement, pérenniser son œuvre en faveur du majestueux continent africain, qualifié de berceau de l'humanité. Il parlait face à un public varié, composé, entre autres, des professeurs d'universités, des autorités politiques du pays, des journalistes et aussi, des jeunes venus de tous les coins et recoins de la capitale pour participer à cette conférence.

Exemple à l'appui, Henri Mova Sakanyi s'est focalisé sur quelques quatre principaux auteurs contemporains qui se sont, eux aussi, lancés dans la continuation des idées de Cheik Anta Diop. Il s'agit de Gus Gasley-Hayford, Runoko Rashidi, Ivan et Thibeaud Obou. Pour ces auteurs, l'homme africain est un être de grande valeur. Car, soutiennent ces derniers, même l'intelligence tire sa source en Afrique, une raison de plus, pour que l'africain ne se sente jamais complexé par l'occidental, a relayé Henri Mova. D'ailleurs, a-t-il ajouté, selon tous les grands personnages de la Grèce, "tout vient de l'Afrique".

Pour tous ces auteurs précités, toutes les expériences qu'a faites l'homme à travers le monde entier, ne sont autres que les œuvres du continent noir. Ainsi, comme pour relancer au grand jour la pensée de Cheik Anta Diop, ces auteurs sont parvenus à produire des œuvres scientifiques prouvant la véracité de la thèse de ce grand Africaniste sur l'Afrique noire. Dans la suite, ils ont lancé un appel à tous les africains, celui de s'approprier cette pensée qualifiée de noble pour barrer la route à toute domination de l'homme blanc.

Dans la même ligne droite que Cheik Anta Diop, Henri Mova Sakanyi, dans son speech, en a profité pour lancer un appel franc à l'endroit de tous les participants, les jeunes congolais en particulier. Il les a exhortés à poursuivre la lutte de Cheik Anta Diop au nom de l'intérêt général de l'Afrique.

En tout cas, "on doit connaître notre histoire, qui par ailleurs existe, car cette histoire ne se résume pas au fait d'avoir été dominé plusieurs années avant par les blancs. On doit mener ce combat pour ne pas être dominé demain", a-t-il précisé. "Nous tenons à être maître de notre destin, puisque les signes de notre recolonisation sont visibles", a conclu Henri Mova Sakanyi.

Congo-Kinshasa

SADC - Les adieux de Joseph Kabila à ses pairs africains

Le président de la République, qui a renoncé à briguer un troisième mandat, a fait… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.