13 Février 2018

Sénégal: Suite à l'arrêt des importations - L'oignon local introuvable sur le marché

Deux semaines après la mesure prise par les autorités d'interdire les importations d'oignons au Sénégal afin de permettre aux producteurs nationaux d'écouler leurs produits, l'oignon local est introuvable sur le marché, installant du coup, une flambée des prix de l'oignon importé qui commence à disparaitre. Un tour au niveau de certains marchés de Dakar nous a permis de faire ce constat. Une situation déplorée par les clients et les commerçants.

Le comité de pilotage des producteurs locaux d'oignon et de pomme de terre a décidé de geler des importations de l'oignon à compter du 28 janvier passé.

Deux semaines après l'application de cette mesure, l'oignon local n'est toujours pas disponible sur le marché national. Trouvé au marché Kermel de Dakar (centre ville), Oumy Ndiaye déplore cette situation.

« L'oignon hollandais se fait de plus en plus rare alors que le local n'est pas encore disponible sur le marché. Cette situation commence à nous inquiéter de plus en plus car actuellement le Kilo gramme de l'oignon importé est vendu à 500 francs. Et si cela continue, la situation peut empirer », prévient-elle.

Ainsi appelle-t-elle les autorités à régler la situation. « Si les producteurs nationaux se sont pas à mesure d'approvisionner correctement le marché, je ne vois pas l'intérêt de ce gel.

Les autorités doivent prendre les mesures nécessaires pour que l'oignon local soit disponible dans les plus brefs délais. Au cas contraire, on reprend les importations »

. De son coté, Mamadou Diallo, debout devant son étal informe : «jusqu'à présent, nous n'avons pas vu cet oignon local. Nous vendons le stock restant de l'oignon importé qui n'est pas du tout abordable car le sac est acheté entre 9000 F CFA et 11000 F CFA. A chaque fois, les clients réclament le local qu'ils trouvent moins cher».

Un autre endroit, même constat. Au marché Tilène de Dakar, l'oignon local est également introuvable. Sur tous les étals visités, c'est l'oignon importé qui est exposé avec une quantité réduite.

Interpellé sur la situation, Mouhammadou Ba, vendeur de légumes soutient : « L'oignon importé commence à disparaitre sur le marché au moment où le local est introuvable. Je pense que l'arrêt des importations n'est pas venu au bon moment.

Les autorités devraient d'abord s'assurer de la disponibilité du produit avant de prendre une quelconque mesure».

MOMATH CISSE, VICE PRESIDENT DE L'ASCOSEN : «Nous demandons à l'autorité de prendre une décision le plus rapidement possible»

«Aujourd'hui, le sac de 25 Kg d'oignons qui devrait coûter entre 6000 et 7000 francs est vendu entre 10.000 francs et 11 mille francs.

J'ai appris même qu'à Ziguinchor le sac se vendait à 14 mille francs. Donc, nous avons demandé à ce que l'autorité prenne une décision le plus rapidement possible, parce qu'il y a au moins 10 à 15 jours de consommation bloqué au port de Dakar.

Par conséquent, il faudrait que l'autorité se ressaisisse le plus rapidement possible pour débloquer la situation. Parce que le consommateur ne voit pas l'oignon au niveau des marchés à suffisance et le peu qui existe au niveau des boutiques et magasins coûte trop cher. En matière de régulation, on doit être équidistant. En ce moment le consommateur est lésé.

C'est pourquoi nous demandons le plus rapidement possible qu'on libère le stock qui est au Port. Parce que le premier champ à maturation arrive sur le marché le dimanche prochain alors que l'oignon local et l'oignon importé doivent cohabiter pendant au moins un mois pour que le de l'oignon local ne s'arrime pas au prix le plus fort et ne descendra jamais.

Ce qui n'est pas normal parce qu'étant produit au Sénégal. Et ce serait la faute du comité qui ne se réunit pas à temps pour prendre la bonne décision.

L'Etat devait être très réactif. Depuis un bon bout de temps l'oignon importé est bloqué au Port. On aurait dû le libérer depuis le 29 janvier. Mais, ils ont dit que par prudence il faut d'abord voir la réaction du marché».

POUR EVITER UNE PENURIE SUR LE MARCHE : Le stock d'oignons qui se trouve au Port, finalement libéré

La proposition des associations de consommateurs notamment l'Ascosen consistant à demander aux autorités en charge de la régulation du marché de libérer le plus rapidement possible le stock d'oignons importé qui se trouvait au Port de Dakar n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd.

En effet, suite à une réunion de concertation qui s'est tenue dans l'après-midi d'hier, lundi 12 février, les différents acteurs évoluant dans la filière ont décidé de mettre sur le marché le Stock d'oignons importé qui se trouvait au Port autonome de Dakar (PAD) pour parer à toute éventualité de pénurie.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.