13 Février 2018

Sénégal: Contraintes à l'activité économique - Les industriels indexent la concurrence déloyale et les difficultés de recouvrement

Les difficultés de recouvrement des créances, la concurrence jugée déloyale, la fiscalité et l'accès difficile au crédit sont cités par les entrepreneurs comme les principales contraintes à l'activité, en décembre 2017, selon le dernier Point de conjoncture économique de la Dpee.

L'enquête d'opinion auprès des industriels a révélé qu'en décembre 2017, les principales contraintes à l'activité économiques sont la concurrence jugée déloyale (48 %), les difficultés de recouvrement des créances (38 %) et la baisse de la demande (29 %), selon le dernier Point de conjoncture économique de la Dpee.

Le Point de conjoncture note, par ailleurs, que la majorité des chefs d'entreprises a déclaré des baisses mensuelles respectives de la production et des stocks de produits finis dans un contexte de renforcement des commandes. Au total, l'activité industrielle reculerait, en variation mensuelle, tout en restant au-dessus de sa moyenne de long terme.

Dans le sous-secteur des bâtiments et travaux publics, poursuit la Dpee, « les difficultés de recouvrement des créances (100 %), la concurrence jugée déloyale (50 %), la fiscalité (50 %) et l'accès difficile au crédit (38 %) sont cités par les entrepreneurs comme les principales contraintes à l'activité, en décembre 2017 ».

S'agissant des services, les prestataires ont évoqué les difficultés de recouvrement des créances (47 %), la concurrence supposée déloyale (35 %) et la fiscalité (29 %) comme principales entraves aux affaires, durant le mois de décembre 2017, relève la Dpee qui ajoute par ailleurs que la plupart des enquêtés ont évoqué une baisse de l'activité malgré un léger accroissement des carnets de commande, en rythme mensuel.

Quant à l'emploi salarié du secteur moderne au mois de décembre 2017, il s'est renforcé de 3,3 % par rapport au mois précédent, en liaison avec la bonne tenue des effectifs dans le secteur secondaire (+6,4 %).

Le Point de conjoncture indique, par ailleurs, que le nombre de salariés est, en effet, ressorti en hausses respectives de 6,7 % et 5,0 % dans les industries et les Btp. Par contre, l'emploi du secteur tertiaire s'est replié de 0,2 %, en liaison avec les services (-1,2 %).

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.