14 Février 2018

Congo-Kinshasa: Quatre ans déjà - Hommage à King Kester Emeneya

Très affaibli par la maladie au départ, King Kester Emeneya avait promis à ses musiciens d'effectuer un aller-retour sur Paris, le temps de subir un contrôle médical de routine en novembre 2013, et de rentrer vite finaliser son album.

Comme promis, le samedi 1er mars 2014, Nkwamambu est en effet rentré, mais à l'horizontale, dans un costume en bois placé dans la soute d'un régulier d'Air-France.

Décédé le 13 février 2014 à Paris, le Grand Nkukuta a bénéficié, à son retour, d'un hommage massif comme aucune autre personnalité du show-biz congolais avant lui. Finalement, le dimanche 2 mars, Kwangolo Zonso a été rendu à la terre qu'il a tant aimée, et au Dieu d'Abraham et Moïse qu'il a tant adoré... à sa manière! C'est bien dommage pour les « mbakasa » et les « yongolelo », l'espoir de retour sur scène s'est envolé pour ce Docteur Honoris Causa de la chanson, dont le talent a irradié les foules, de Kikwit jusqu'aux extrémités de la terre, notamment à Tokyo où un groupe japonais interprète ses morceaux, à Limerick où il a enseigné son titre «Afimiko» à un parterre d'étudiants irlandais... , et a bénéficié, après l'énorme succès de «Nzinzi», des honneurs de la presse mondiale, le très sérieux New-York Times, Herald Tribune, Libération, ...

Méconnaissable après sa sortie d'hôpital en 2009, Kester avait surpris deux jeunes gens en train de discuter; l'un a cru voir le King, et l'autre lui recommandait plutôt des lunettes à double foyer pour bien voir... Mura Kozé va trancher: «C'est moi!» D'où, le titre de son opus, «This Is Me», inspiration tout aussi biblique (Jn 9,9) avec trois morceaux chrétiens. Dernier album du King, avant sa reconversion en chantre chrétien, tel qu'il voulait l'annoncer, hélas! Kimankulu, homme de Dieu? Naturel comme Noël en décembre dans ce groupe qui porte bien son nom, « Victoria », du latin victoire, et « Eleison », du grec Miséricorde, Pitié, Grâce!

Faisons alors les comptes ensemble, au niveau de l'attaque-chant: l'évangéliste Debaba décédé, le pasteur Petit Prince Bengaly Wa ba Benga dans une église à N'Djili, le pasteur Makolin le Géant en Allemagne, le frère en Christ Joly Mubiala à Paris, et... Emeneya? A

près avoir déroulé sa vie tel un film, avec ses amours et ses désamours, ses succès et ses échecs, ses Austerlitz et ses Waterloo, Kester, sur son lit d'hôpital, aurait-il fait ce terrible constat: ce n'est pas Ok Jazz qui est tout puissant; ce n'est pas Rochereau qui est Seigneur; ce n'est pas Didi Kinuani qui est «le Sauveur de l'Humanité»; ce n'est pas Likonzi qui protège; mais, mais... C'est le Christ qui est la vie, le chemin et la vérité! Nzila Velele... Jean Emeneya Mubiala n'était pas, certes, un saint; mais il n'a jamais autant péché que l'un des deux brigands du Mont-Golgotha... «Aujourd'hui, Jean, tu seras avec moi au paradis!»

Congo-Kinshasa

Kabila n'exclut pas un retour en 2023

L'interrogation en surtitre de cet article est suscitée par le fait qu'un dauphin du président Joseph… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.