13 Février 2018

Burkina Faso: Pratiques agroécologiques au Plateau central

L'Association song koadba (ASK) de Donsin, en partenariat avec l'ONG belge, SOLIDAGRO, a organisé, le jeudi 8 février 2018 à Mogtédo au Ganzourgou, une visite commentée de champs-écoles. L'objectif était de partager les résultats et de promouvoir les pratiques agroécologiques dans la région.

Dans un contexte de changement climatique et de constante dégradation des sols, il est impérieux d'adopter de nouvelles pratiques agricoles pouvant accroître la productivité agricole. C'est pourquoi, l'Association song-koadba (ASK) a opté pour la promotion des pratiques agroécologiques comme techniques adaptées.

Ces pratiques agroécologiques consistent à utiliser la fumure organique comme fertilisant des sols et des pesticides biologiques pour le traitement des attaques et ennemis des cultures.

C'est dans cette dynamique que l'ASK, avec l'accompagnement de l'ONG belge, SOLIDAGRO, a mis en place avec des groupements de producteurs, des sites pilotes à Nabitibin 1 et 2, dans la commune de Mogtédo.

C'est en vue de présenter les résultats et les avantages de ces pratiques agroécologiques afin de les promouvoir dans la région, qu'une visite commentée a été organisée.

Pour le président de l'ASK, Marcel Bouda, « Nous avons d'abord eu à organiser une séance de sensibilisation aux conséquences de l'utilisation des engrais et des pesticides chimiques sur la santé humaine, animale et sur nos sols.

Et comme solution, nous avons proposé l'agroécologie comme une alternative pour produire sain et biologique. Pour convaincre les producteurs, nous avons alors décidé de mettre en place des champs-écoles maraîchers à Mogtédo ».

Avant la mise en place de ces champs-écoles, les producteurs ont d'abord été formés à la gouvernance associative, aux techniques de compostage en tas et la production de pesticides biologiques à base de feuilles et de graines d'arbres d'espèces locales et autres plants.

C'est à l'issue de cette formation que Moussa Kafando a aménagé son site et y a produit de l'oignon et du chou, actuellement au stade de maturité.

Au regard de sa production, Moussa Kafando a confié avec fierté: « Cette pratique agroécologique est très avantageuse pour nous producteurs car elle réduit énormément nos charges. Nous produisons la fumure organique nous-mêmes et nous ne payons pas les feuilles ou graines de neem pour produire les pesticides pour traiter les cultures.

En plus, les pesticides biologiques sont efficaces et la fumure restaure la fertilité de nos sols ». Sur le site de production, les visiteurs se sont bien rendu compte des avantages des pratiques agroécologiques. Ils ont alors salué cette initiative de l'ASK et de l'ONG SOLIDAGRO de promouvoir l'agroécologie dans la région.

Ils se sont alors engagés à s'approprier ces pratiques agroécologiques tout en souhaitant un accompagnement conséquent en matériels agricoles, la réalisation de retenues d'eau et la clôture des sites. En réponse à ces doléances, la représentante de l'ONG SOLIDAGRO, Safoura Gnankini, a précisé : « Nous avons demandé aux producteurs de mieux s'organiser au sein de leurs groupements car il y a certaines choses qu'ils peuvent faire eux-mêmes.

Au niveau de SOLIDAGRO, nous verrons dans quelle mesure, nous pourrons ensuite les accompagner ». Ce projet dénommé « Droit à l'alimentation pour tous » entre dans le cadre du programme quinquennal 2017-2021 « Lutter ensemble pour les droits de tous » de l'ASK.

Burkina Faso

Reprise du procès du putsch manqué

Le procès du putsch manqué de septembre 2015 a repris hier, 16 août 2018, à la salle des… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.