14 Février 2018

Cote d'Ivoire: Après la destruction du marché Saint-Jean de Cocody, le promoteur KKF saisit le Premier ministre et le vice-président

La destruction du marché Saint-Jean, dans la commune du Cocody continue de faire des vagues.

Après les commerçants qui crient leur détresse face à la perte de leurs commerces, c'est au tour du promoteur de ce marché de monter au créneau pour crier sa colère. Samedi dernier, au cours d'une conférence de presse dans ses bureaux situés à Cocody-Riviera Golf, Kouassi Koffi Félix dit KKF a contesté l'acte des autorités municipales, tout en leur reprochant le nonrespect de la convention qui le lie à la mairie de Cocody depuis le 2 août 2007. Selon lui, ce marché a été construit par ses services sur la base d'un contrat B.O.T qui stipule en son article 2 que le concessionnaire est chargé de financer à 100% la construction de ce marché et de l'exploiter jusqu'à couvrir les investissements, les charges d'exploitation et la rémunération de ses investissements.« Cette convention a été signée par l'ancienne équipe.

L'équipe actuelle arrivée depuis 2013 devait me rencontrer pour savoir si je suis rentré dans mes fonds. Je vous assure qu'aucune rencontre officielle n'a eu lieu jusqu'à ce jour», a-t-il dénoncé. Selon lui, aucun article dans ladite Convention ne stipule que ce marché devait être détruit. De même, a poursuivi KKF, « jusqu'à preuve du contraire, aucune décision de justice n'a été signifiée au promoteur et aux commerçants ». S'agissant de la fin de cette convention, KKF a précisé que l'article 4 du chapitre 3 indique que « le contrat est exécutoire dès signature, il prendra fin au terme du délai d'exécution fixé d'accord partie jusqu'au transfert sur l'ancien marché reconstruit par la mairie de Cocody, à compter de la date de signature».

Sa préoccupation aujourd'hui, c'est de récupérer ses investissements. Toujours selon KKF , le 25 janvier 2013 sur instruction du Premier ministre d'alors, Daniel Kablan Duncan, actuel vice-président de la République de Côte d'Ivoire, au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité via le directeur général de la décentralisation et des collectivités locales pour permettre au promoteur de rentrer dans ses fonds, une matrice de résolutions qui prévoyait le versement au Trésor de Cocody par les commerçants, à partir du 25 de chaque mois et du 5 du mois suivant ; le versement à la mairie par le Trésor de Cocody, chaque 10 du mois, de toutes les sommes encaissées ; le reversement au promoteur par la mairie, chaque 13 du mois de toutes les sommes reçues du Trésor de Cocody. «Depuis le 25 janvier 2013 jusqu'à ce jour (ndlr, samedi) 10 février 2018, tous les encaissements faits par le Trésor de Cocody et la mairie n'ont jamais fait l'objet d'un point et ne m'ont jamais été reversés », a révélé KKF.

Face à cette situation, il a dit avoir saisi le Vice-président de la République Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et le ministre de l'Inté- rieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité. Il envisage aussi de porter l'affaire devant les tribunaux ivoiriens et éventuellement les juridictions des Etats-Unis d'Amérique. Car, ses partenaires sont Américains. Pour sûr, c'est un feuilleton qui commence.

Cote d'Ivoire

Présidentielle au Mali - Alassane Ouattara félicite Ibrahim Boubacar Kéita pour sa réélection

« J'adresse mes chaleureuses félicitations à Ibrahim Boubacar Keita pour sa réélection… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.