14 Février 2018

Sénégal: Qualification à la Coupe du monde - La FSF table sur un budget global de 7 milliards de FCfa

Journalistes et fédéraux réunis autour le la table pour parler de la préparation des lions en direction du Mondial.

Une compétition de l'envergure de la Coupe du monde demande des moyens considérables. Pour mettre l'équipe nationale dans les conditions de performance, la Fédération sénégalaise de football (Fsf), selon son président Me Augustin Senghor qui était hier l'invité de l'Anps, table sur un budget global de 7,1 milliards de FCfa.

Le Sénégal ne compte pas lésiner sur les moyens pour réussir une bonne campagne au mondial russe. La Fsf a dévoilé sa feuille de route lors de sa rencontre avec l'Anps hier. Le président Augustin Senghor a rappelé à cette occasion que la fédération a travaillé sur une fiche d'opération qui a été soumise au ministère des Sports, dans le cadre de la cellule mixte. Et un budget global de 7.182.432.903 milliards de FCfa intégrant la préparation, la participation, les primes et autres aspects qui y sont rattachés a été arrêté. Ainsi, un plan-programme basé sur la compétition a été conçu par la cellule mixte. Ce plan démarre avec la participation au séminaire des équipes qualifiées prévue du 27 au 28 février, à Sotchi, jusqu'au 15 juillet 2018, date de la finale de la Coupe du monde.

Dans cette feuille de route, il est prévu les 1er et 2 mars une mission d'inspection des sites en Russie par trois responsables de la fédération et deux représentants du ministère des Sports. Selon Me Senghor, des missions avancées seront également menées à partir du 23 mars 2018 sur les lieux où le Sénégal disputera ses matchs amicaux. En avril, a-t-il informé, le sélectionneur national effectuera une tournée de prise de contact avec les joueurs. Une autre mission de prospection est également prévue du 14 au 21 avril, avant le début du regroupement de l'équipe à Saly à partir du 21 mai. Les Lions recevront le drapeau national le 25 mai des mains du président de la République Macky Sall. Aliou Cissé et ses joueurs s'envoleront ensuite pour la France le 26 mai pour un camp d'entraînement à Vittel, dans le Nord de la France.

Ce budget, a précisé Me Senghor, n'a rien à voir avec la prime spéciale de 800 millions de FCfa offertes par le président Macky Sall. « L'État, dans la démarche et la transparence, a viré ces fonds dans le compte de la fédération qui a immédiatement viré l'argent vers les bénéficiaires que sont les joueurs et l'encadrement », a-t-il indiqué. De même, a souligné le président de la Fsf, ce budget global ne prend également pas en compte la prime de qualification fédérale qui était déjà arrêtée et qui se chiffre à 30 millions de FCfa par joueur pour l'ensemble des matchs de la phase éliminatoire. Ces primes de qualification, a expliqué Me Senghor, reviendront aux joueurs qui ont joué l'intégralité des matchs. « Ce sera au prorata des matchs joués qu'on va calculer les montants qui seront payés aux autres joueurs le plus tôt possible parce qu'on souhaite qu'ils aillent dans cette compétition en étant déchargés de toutes les contraintes qui pourraient être des facteurs bloquants », a fait savoir Augustin Senghor.

Sénégal

Une pirogue de migrants échoue dans le centre-ville de Dakar

A Dakar, samedi 18 août à l'aube, une pirogue de migrants a échoué sur la plage du monument… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.