15 Février 2018

Congo-Kinshasa: Incidents du dernier match - La Linafoot somme Lupopo de payer une amende de 20.000 dollars

La Ligue nationale de football va bientôt renflouer ses poches. La Commission de gestion de cette instance sportive vient de se prononcer sur les incidents survenus, le dimanche 11 février, au stade Frédéric Kibasa Maliba à Lubumbashi, au match qui a opposé Saint Eloi Lupopo au Tout-Puissant Mazembe, en sanctionnant Lupopo de payer une amende de 20.000 dollars. Le match, l'on se rappelle, s'est arrêté à la 78ème minute lorsque Lupopo a égalisé d'une balle arrêtée. Un but que le juge de touche ne validera pas pour une position litigeuse.

La première sanction, Lupopo perd le match par forfait, soit un score de 3 buts à 0. Lupopo perd également les recettes de ce match qui s'est joué dans son sanctuaire du stade Kibasa Maliba. En termes d'argent, Lupopo doit payer une amende correctionnelle de 20.000 dollars. Une somme qui parait exorbitante, au regard des conditions auxquelles les clubs congolais sont en train d'évoluer, dont la plupart sont sans sponsor.

Pour le moment, note la Linafoot, Lupopo est suspendu. Sa reprise du championnat est conditionné par le paiement intégral de cette somme, insiste la Ligue nationale de football.

Ce n'est pas tout ! Lupopo est sommé également de payer les préjudices matériels et corporels causés, conformément à l'Article 44 point 2 du CDF. Notamment, les casses au stade Kibassa Maliba ; le système de communication des arbitres ; le téléphone portable de marque Iphone 5S du commissaire au match ; la réparation de la clôture des Sœurs de la Congrégation «Bakita» ; et le chrono de l'Assistant II Nkulu Banza. Et la Linafoot rappelle qu'en cas de récidive, Lupopo sera exclu de la compétition et relégué en division inférieure.

Sanction individuelle

Au-delà de toutes ces sanctions à l'encontre de Lupopo comme personne morale, la Linafoot a aussi ciblé des dirigeants de Lupopo à titre individuel. Le Secrétaire Sportif Adjoint de l'équipe, Kilumbu Damien, écope d'une suspension d'un mois et condamné à payer une amende de 200 dollars ; l'entraineur Principal Bruno Bla est suspendu pour un mois et condamné, lui aussi, à payer une amende de 200 dollars ; de même que le médecin de l'équipe, le Dr Tengu Guylain. La Linafoot leur reproche d'avoir tenu des propos injurieux à l'endroit des officiels.

Si le Secrétaire Sportif adjoint est suspendu, son titulaire, Donat Mulongoy est convoqué à comparaître devant la Commission de Discipline et des Compétitions suite à ses déclarations contre les officiels par voies d'ondes.

Quant aux joueurs, Mututa Mbedi est suspendu pour 8 matches pour atteinte à l'intégrité corporelle de l'Assistante 1. Tandis que Kalenga Kazadi, Kiala Lasa, Tshibwabwa Yamba Yamba, Musiela Akim et Wilangi Bolikango sont suspendus pour deux matchs, tous pour avoir tenu des propos injurieux à l'endroit des officiels. Saint Eloi Lupopo paie très cher les incidents causés par ses supporters.

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.