15 Février 2018

Cote d'Ivoire: Grandes conférences royales de l'UCLM - La culture du leadership enseignée aux étudiants

"Faire de la jeunesse estudiantine un acteur majeur de la reconquête des valeurs perdues ; constituer une sorte de consortium d'universitaires pour l'encadrement doctoral des étudiants africains et créer une principauté royale au sein de laquelle l'étudiant fait la jonction entre l'Université et l'entreprise ».

Ces propos, Professeur Amoa Urbain, recteur de l'Université culturelle Charles Louis de Montesquieu, les a tenus hier à l'amphithéâtre de son institution de formation, à l'ouverture des Grandes conférences royales 2018. Ces assises constituent une véritable plate-forme de partage, d'échanges de savoir et de connaissances. Et pour permettre aux étudiants de s'abreuver à la source du savoir d'éminentes personnalités dont le leadership est reconnu de par le monde, l'Uclm a convié Francis Wodié (juriste constitutionnaliste); Essy Amara (ancien diplomate) ; Gaston Ouassénan Koné (ancien ministre de la Sécurité); Me Kaudhys Offoumou (avocate); Mme Ligger Lobouhet (ancienne directrice des Nouvelles éditions africaines-Nea) et Mme Michèle Essam (directrice générale de Lux Cierge Limited; fondatrice et présidente de l'Européen Lifestyle management & concierge association). Pour la journée d'hier, c'est le Pr Wodié qui, en qualité de parrain, a dit la conférence inaugurale portant sur le thème « conflits et élections en Afrique ».

Par le truchement de ce thème, l'ancien président du Conseil constitutionnel a rapporté que « les élections doivent être de véritables moments d'expression de la volonté du peuple. » Pour lui, la bonne organisation des élections, la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté devraient être la priorité des gouvernants en Afrique. L'expérience des anciens, une plus-value pour la jeunesse A sa suite, Mme Michèle Essam a entretenu les étudiants et l'ensemble de l'auditoire sur la thématique « Développement endogène et production de richesses ». Se voulant pragmatique, celle qui dirige plusieurs entreprises à Londres en Angleterre, a donné les douze lois pour réussir la création d'une entreprise et de la richesse.

Entre autres, "la loi du capital" ; "le Mentorship" ; "la précision de l'objectif" ; "la gestion du temps" sont entre autres lois nécessaires pour créer une entreprise et la faire prospérer. Tous les autres invités de marque, chacun selon son domaine de compétences, ont instruit les étudiants sur l'amour du travail bien fait, la persévérance, la discipline et bien d'autres valeurs cardinales nécessaires pour une vie harmonieuse en société. « Notre rôle d'universitaires, c'est de donner des repères aux jeunes. C'est pour cela que nous créons les conditions afin qu'ils se frottent à des personnalités qui doivent être des boussoles dans l'orientation de leur vie ou de leur carrière », a expliqué Amoa Urbain.

Car, pour lui, convier toutes ces sommités à une rencontre, en un lieu, c'est aussi décloisonner leur intelligence et leurs valeurs. « Si pour certains d'entre eux la politique tente de les mettre de côté, le culturel et l'universitaire ne doiventt pas les mettre aux oubliettes, surtout qu'ils ont une plusvalue à apporter à la jeunesse », a conclu le recteur de l'Uclm. Plusieurs rencontres personnalisées avec les étudiants porteurs de projets; la présentation et la récompense des meilleurs projets; une visite à la Cité royale de l'Uclm à N'douci seront également au menu de ces rencontres.

Cote d'Ivoire

Le camp présidentiel crée un parti unifié

Dénommée Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la formation… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.