16 Février 2018

Cote d'Ivoire: Trafic de drogue à la Maca - Le garde pénitentiaire charge, le régisseur refuse de comparaître

Une rocambolesque affaire de trafic de drogue secoue depuis deux semaines la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Le garde pénitentiaire Atté Okou Hermann en détention préventive dans le cadre de cette affaire de trafic de drogue à la Maca a nommément cité le régisseur titulaire, Amonkou Monssan. Ce dernier a refusé de comparaître devant le tribunal de première instance de Yopougon. Qui a connu une ambiance électrique hier, avec un impressionnant déploiement de gardes pénitentiaires venus soutenir leur collègue.

L'affaire commence avec un détenu de la Maca qui sollicite le garde Atté Okou, à l'effet de récupérer un colis avec un de ses frères à N'Dotré, dans la commune d'Abobo. Sur place, le contact du prisonnier explique que le colis qu'il transporte est de la drogue. En possession de la marchandise interdite, le garde joint son supérieur hiérarchique par téléphone et lui rend compte. « Pendant nos rassemblements, le régisseur a toujours demandé qu'on lui rende compte chaque fois que nous avons affaire à de la drogue destinée aux prisonniers, afin de lui permettre d'organiser une souricière pour démanteler le réseau. C'est par respect de cette instruction que j'ai expliqué ma découverte au régisseur qui a commis deux agents pour récupérer la drogue avec moi dehors et la lui porter à l'intérieur de la prison », explique à la barre le garde Atté Okou Hermann.

Depuis lors, le régisseur détient le fameux colis qui n'est pas parvenu au tribunal pour être mis sous scellés, à en croire l'avocat de la défense. Pendant que son collaborateur projetait de mettre en place une stratégie pour épingler le complice du prisonnier, le régisseur saisit le directeur de l'administration judiciaire pour lui signifier qu'il vient de mettre la main sur un garde pénitentiaire, cerveau d'un trafic de drogue à la Maca. Il reproche à son collaborateur de n'avoir pas mis la main sur le porteur de la drogue.

« Je ne suis pas armé. Comment pouvais-je interpeller un trafiquant de drogue ? En plus, le régisseur a promis un travail d'équipe pour mettre aux arrêts d'éventuels trafiquants », se défend Atté Okou Hermann qui est mis aux arrêts, déféré devant le parquet de Yopougon et mis sous mandat de dépôt. Devant la gravité des faits relatés par le prévenu, le tribunal exige la comparution du régisseur et ses adjoints à l'audience d'hier (16 février). « Il dit qu'il ne comparaîtra jamais... », expliquent des gardes pénitentiaires.

A l'appel de leurs noms, leur absence est constatée. Le juge suspend l'audience. A la reprise, le parquet demande le renvoi de l'affaire pour, dit-il, mieux se pourvoir. Le tribunal accède à la requête et prononce une mainlevée du mandat de dépôt du garde Atté Okou.

Pour l'avocat de la défense, il faut simplement éteindre le dossier contre son client. « Le régisseur ne doit pas garder la drogue saisie sur lui. Jusqu'à ce jour, nous ne connaissons pas la destination de cette drogue. J'attendais le régisseur à cette audience pour lui dire publiquement que c'est lui le trafiquant. Faire entrer de la drogue dans l'enceinte de la prison est une faute grave », fait remarquer la défense.

Cote d'Ivoire

Municipales à Yamoussoukro - Le ministre Souleymane Diarrassouba aux militants RHD

La salle de conférence de la Fondation FHB de Yamoussoukro s'est avérée très exigüe, le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.