16 Février 2018

Cameroun: Guerre en zone Anglophone - La magie noire entre dans le conflit

Une situation qui suscite à ce jour un déploiement important de l'armée camerounaise qui aurait sécurisé la route de ravitaillement Kumba-Mundemba afin d'éviter d'autres surprises désagréables.

Ayant désormais migré en affrontements sanglants mettant aux prises l'armée régulière camerounaise contre des hommes dont l'identité jusqu'ici est une énigme, le conflit qui sévit dans les zones anglophones semble avoir gravit une nouvelle marche.

D'après notre source, s'il faut saluer la bravoure des soldats sur le terrain des opérations, il faudrait également avouer que cette guerre réserve assez de surprises. Très récemment des soldats camerounais sauvés dans un repli par un contingent du BIR venu en renfort avouent avoir eu à affronter une colonne d'hommes avoisinant 200 qui, comme des zombies avançaient sous un feu nourri de balles sans tomber sous l'effet de ces balles.

Cette révélation rappelle la guerre contre Boko Haram dans le septentrion. Dans les mêmes conditions les soldats avaient dû, dès l'entame du conflit, affronter des hommes qui avançaient sous l'effet des balles sans se soucier. Il aura fallu capturer plusieurs « marabouts » de Boko haram et une infiltration importante au sein des djihadistes pour découvrir leur secret qui sera salutaire pour la suite des opérations avec l'attaque d'envergure de Ngoshe et Kumshe qui sonnera la fin d'un conflit frontal.

La magie noire qui apparait donc dans ce conflit en zone anglophone sera-t-elle vaincue ? Just wait and see.

Cameroun

Présidentielle 2018 - 9 candidats déjà.

L'engouement s'est elle estompée avec l'annonce sur twitter de la candidature de Paul Biya, président… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.