Togo: Ouverture d'un dialogue très attendu entre pouvoir et opposition

Photo: togonews
Nana Akufo-Addo, président du Ghana

Les délégués du pouvoir et de la coalition de l'opposition se sont retrouvés ce lundi matin comme prévu à Lomé, au Togo, pour l'ouverture du dialogue politique, avec sept représentants pour chaque camp. Des discussions très attendues pour tenter de sortir de la crise qui dure depuis le mois d'août avec une mobilisation de l'opposition sans précédent. Des manifestations ont lieu régulièrement contre le régime de Faure Gnassingbé qui a succédé à son père, Gnassingbé Eyadéma, en 2005.

La cérémonie d'ouverture s'est achevée à la mi-journée et a été marquée par trois allocutions prononcées par le président des « sages » du parti au pouvoir, Charles Kondi Agba, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition, et le président ghanéen, Nana Akufo Ado, facilitateur du dialogue.

Les protagonistes togolais ont tous émis le vœu que ce dialogue conduise à l'aboutissement définitif de la crise socio-politique en cours dans le pays depuis six mois. Le président ghanéen a précisé que sa mission n'est pas de dicter une solution aux Togolais, mais plutôt de les aider à trouver ensemble les solutions idoines pour un développement de leur pays.

Tikpi Atchadam, absent notable

Les travaux devront reprendre plus tard avec la première rencontre entre les deux délégations 7-7. Le gouvernement n'y est pas, rien que les politiques. Ce lundi après-midi, ils aborderont les points d'apaisement mis en premier point. Il s'agit de la libération des personnes encore en détention dans l'affaire des incendies : les jeunes de Nubueke et plusieurs jeunes arrêtés lors des manifestations.

Il y a un absent notable à ce dialogue, c'est Tikpi Atchadam (du Parti national panafricain, le PNP), un des fers de lance de la contestation. L'absence de Tikpi Atchadam ce lundi matin a été remarquée. Il est rentré dans le maquis au lendemain du 19 août. Il s'est plusieurs fois plaint pour sa sécurité. Mais il est tout de même représenté par son conseiller.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.