19 Février 2018

Cote d'Ivoire: Justice - Un institut de formation judiciaire sera construit à Yamoussoukro

C'est à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative, que sera construit l'Institut national de formation judiciaire (Infj).

Le Garde des sceaux, ministre de la justice, Sansan Kambilé, a procédé le 16 février, à la pose de la première pierre dudit institut. Cela, en présence de SEM. Giles Huberson, ambassadeur de France en Côte d'Ivoire qui y séjournait pour constater de visu les projets réalisés dans le cadre du Contrat de désendettement (C2d) conclu entre l'Etat ivoirien et la France.

L'Infj, a dit le ministre, fait partie des réformes entreprises dans le secteur de la justice. Il représente un « enjeu majeur » pour le gouvernement et constitue « un indicateur de bonne gouvernance judiciaire ». « L'Institut national de formation judiciaire sera un haut lieu de l'institution judiciaire dédié au savoir, avec le silence dans l'application des lois et à la protection des populations. Il permettra d'améliorer de manière significative la qualité de la formation des animateurs de la justice, par la mise à disposition d'outils modernes et performants », a dit le Garde des Sceaux. Pour qui, « mieux, l'on forme les animateurs de la justice, mieux, le droit est dit et plus, les populations sont satisfaites ».

D'un coût global de plus d'un milliard Fcfa, la construction de l'Infj est entièrement financée par la France dans le cadre du Contrat de désendettement (C2d). A en croire SEM. Giles Huberson, la France a mobilisé plus de 55 milliards de Fcfa pour le renforcement du système judiciaire ivoirien et faciliter l'accès des Ivoiriens à la justice.

« La France est fière de participer au développement de tels objectifs à travers le mécanisme du C2d et d'avoir mobilisé un peu plus de 55 milliards de Fcfa pour renforcer le fonctionnement du système judiciaire de la Côte d'Ivoire et faciliter l'accès des citoyens à la justice (... ). Ces actions représentent environ 30% du montant global du C2d Justice », a fait savoir le diplomate.

L'Infj de Yamoussoukro va regrouper quatre grandes écoles de formation initiale et continue des magistrats et greffes de la protection judiciaire. Il aura une capacité d'accueil de 500 étudiants dont 150 pour l'école des greffes, 100 pour l'école de la magistrature, 50 pour l'école de la protection judiciaire de la jeunesse et 200 pour l'école de l'administration pénitentiaire. La formation continue vise quant à elle, 2030 participants par an.

L'institut sera bâti sur neuf hectares sis au quartier Morofé. Les travaux débuteront en mars 2018 et s'achèveront en septembre 2019.

Cote d'Ivoire

Municipales à Marcory - Gnamaka Dogbo Eric se signale

Gnamaka Dogbo Éric, président-fondateur du Forum de la société civile(FSA) a annoncé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.