Togo: Dialogue inter-togolais - Les mesures d'apaisement abordées

Le président Faure Gnassingbé

Au Togo, le dialogue inter-togolais pour une sortie de crise se poursuit depuis lundi matin19 février, en présence du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur du dialogue. Après l'ouverture officielle, les délégués du pouvoir et ceux de la coalition de 14 partis d'opposition ont abordé le point sur les mesures d'apaisement.

Les deux parties au dialogue, l'Union pour la République, parti au pouvoir, et la délégation de la coalition des 14 partis de l'opposition ont aussitôt après l'ouverture commencé les discussions.

Très rapidement, ils ont admis la participation du gouvernement au dialogue, participation que récusait préalablement l'opposition. Aussitôt décidé, aussitôt fait. Les ministres de la Justice, de la Sécurité, de l'Administration territoriale et celui de la Fonction publique ont rejoint la table des négociations.

Selon plusieurs sources, la question prioritaire de la libération des détenus a été abordée et la liste des personnes concernées a été remise au facilitateur, le président Nana Akufo-Addo, peu avant la pause de la mi-journée.

En fin de journée, le président ghanéen est revenu de la présidence où il a rencontré son homologue togolais. Les deux chefs d'Etat auraient abordé le sujet des personnes dont l'opposition exige la libération. Ils seraient au nombre de 102.

Si ces points ne trouvent de réponse dès ce lundi soir, on peut dire qu'un pas est franchi et que le dialogue peut rentrer dans le vif du sujet, notamment la discussion sur le rétablissement de la Constitution de 1992.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.