19 Février 2018

Congo-Kinshasa: Appel à la prière du Pape François - 23 février - Un mémo du CALC annoncé chez Kabila !

document

"A l'appel du Saint-Père, le Pape François, l'Eglise famille de Dieu qui est au Congo sera en prière vendredi 23 février 2018. Pendant que le peuple de Dieu sera en prière, conformément au programme décidé par la Conférence épiscopale nationale du Congo, dans chaque ville, le comité diocésain du CALCC accompagné de quelques responsables de mouvements et associations des fidèles tant catholiques que protestants, salutistes et pentecôtistes feront des processions pour déposer un mémorandum aux animateurs des institutions de la République.

A Kinshasa, le bureau national du CALCC partira de la grotte du Centre interdiocésain à la présidence de la République au Palais de la Nation. Puis, à la Primature, à la Cour constitutionnelle et au Palais du Peuple", lit-on, dans un communiqué de presse signé par M. Vincent KEKOLEMBA, Porte-Parole du CALCC. En plus, cette structure des Laïcs catholiques estime, en effet, que "c'est par la force de la prière que l'on désarme ces forces spirituelles démoniaques. Dans notre cas, ce n'est pas n'importe quelle prière. C'est la prière avec jeûne (Mt 17,21) et, de manière solennelle comme les habitants de Ninive (Jonas 3,1-10).

Nous devons nous repentir, tous : du Chef de l'Etat au huissier, du Général à la recrue, de l'Evêque au dernier baptisé, des grands parents aux petits enfants ; tous, nous devons nous repentir. Ou alors, nous allons tous périr (Lc13,3). Dans ce processus, les leaders politiques et religieux ont le devoir de montrer l'exemple".

Le CALCC déposera un mémorandum au Chef de l'Etat vendredi 23 février

«Personne n'allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière ». (Lc 11,33)

A l'appel du Saint-Père, le Pape François, l'Eglise famille de Dieu qui est au Congo sera en prière vendredi 23 février 2018.

Pendant que le peuple de Dieu sera en prière, conformément au programme décidé par la Conférence épiscopale nationale du Congo, dans chaque ville, le comité diocésain du CALCC accompagné de quelques responsables de mouvements et associations des fidèles tant catholiques que protestants, salutistes et pentecôtistes feront des processions pour déposer un mémorandum aux animateurs des institutions de la République.

A Kinshasa, le bureau national du CALCC partira de la grotte du Centre interdiocésain à la présidence de la République au palais de la Nation, puis à la Primature, à la Cour constitutionnelle et au Palais du Peuple.

Congolaises et congolais. Le pays va mal. Seul Dieu, par la puissance de son amour miséricordieux, peut et va libérer cette Nation des forces du mal qui la tiennent en otage. Ne prenons pas à la légère l'invitation du Pape.

L'effusion continue du sang innocent à travers les massacres, les tueries, le déficit des soins médicaux... , la culture du mensonge, de la ruse et du vol des deniers publics, la criminalisation de l'économie, bref, le vice et la corruption érigés en mode de gouvernement et de lutte politique sont des signes évidents que le pays est pris en otage par le Malin. Au propre comme au figuré, les démons se déchaînent contre la Nation congolaise.

Et c'est par la force de la prière que l'on désarme ces forces spirituelles démoniaques. Dans notre cas, ce n'est pas n'importe quelle prière. C'est la prière avec jeûne (Mt 17,21) et, de manière solennelle comme les habitants de Ninive (Jonas 3,1-10). Nous devons nous repentir, tous : du Chef de l'Etat au huissier, du Général à la recrue, de l'Evêque au dernier baptisé, des grands parents aux petits enfants ; tous, nous devons nous repentir. Ou alors, nous allons tous périr (Lc13,3). Dans ce processus, les leaders politiques et religieux ont le devoir de montrer l'exemple.

Le mémorandum des laïcs chrétiens aux animateurs des institutions montre ce qu'il faut faire concrètement et les conséquences attendues de cet engagement sur la voie que Dieu indique.

Que par l'intercession de la Vierge Marie Immaculée Mère Du Désarmement, le Christ notre Seigneur, Roi de l'Univers, désarme une fois pour toutes tous ceux qui nous imposent ces guerres et ces situations inhumaines qui perpétuent la misère dans notre pays.

Fait à Kinshasa, le 19 février 2018

Porte-Parole

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.