Sénégal: Décès du réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo - Abdou Latif Coulibaly salue la richesse de ses œuvres

20 Février 2018

Le rappel à Dieu du réalisateur burkinabé, Idrissa Ouédraogo, avant-hier dimanche, à l'âge de 64 ans constitue une grosse perte pour l'Afrique.

Pour le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly qui rend ainsi hommage au cinéaste-formateur remarquable, sa disparition a «littéralement tétanisé la famille du cinéma, et de la Culture en général, en Afrique et dans le monde entier».

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly a rendu un hommage au réalisateur burkinabé, Idrissa Ouédraogo décédé avant-hier dimanche. Dans un communiqué rendu public hier, lundi 19 février, Abdou Latif Coulibaly a fait savoir que le décès du cinéaste est une immense perte pour l'Afrique.

«La terrible nouvelle du décès du réalisateur et producteur Idrissa Ouédraogo a littéralement tétanisé la famille du cinéma, et de la Culture en général, en Afrique et dans le monde entier», a-t-il déclaré dans le communiqué.

Selon le ministre de la Culture, «Idrissa Ouédraogo n'était pas seulement l'auteur, l'inspirateur et la source d'une filmographie impressionnante par sa thématique et sa qualité esthétique, il fut aussi un formateur remarquable qui a transmis à de nombreux talents africains, portant avec compétence et brio le destin du cinéma continental, les rudiments ou la maitrise de leur Art».

Abdou Latif Coulibaly a ainsi salué la riche carrière du cinéaste. «Auréolé de prestigieuses récompenses, comme l'Etalon de Yennenga du Fespaco ou le Grand Prix du Jury du Festival de Cannes, Idrissa Ouédraogo prend place aujourd'hui dans un Panthéon où l'ont précédé des pionniers comme Sembène Ousmane ou Paulin Soumanou Vieyra», a fait savoir le ministre de la Culture.

Le cinéaste burkinabé est décédé le weekend dernier dans une clinique d'Ouagadago, des suites d'une maladie, à l'âge de 64 ans.

Il était une figure emblématique du cinéma burkinabé et africain pour avoir remporté plusieurs fois de grandes distinctions dans de grands festivals comme le Fespaco ou le Festival de Cannes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.