20 Février 2018

Gambie: Adama Barrow exprime un besoin de 2,4 milliards de dollars pour un PND

Le nouveau régime gambien a élaboré un Plan National de Développement (PND) qui se chiffre à 2,4 milliards de dollars Us. Son Ministre des Finances et des Affaires Economiques M. Amadou Sanneh l'a fait savoir lors d'un atelier-plaidoyer de deux jours ouvert depuis ce mardi 20 février à Dakar.

Une conférence internationale sur la Gambie est prévue à Bruxelles en mai 2018 sur initiative du pays avec l'appui de l'Union européenne (UE) pour mobiliser les ressources nécessaires pour la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND).

L'information a été rendue publique par M. Amadou Sanneh, M. Ministre des Finances et des Affaires Economiques de la Gambie. C'était à l'ouverture des travaux d'un atelier-plaidoyer que le gouvernement gambien a organisé, en collaboration avec la Banque Africaine de développement (BAD).

Selon M. Sanneh, ce plan qui s'étend sur la période 2018-2021 a pour objectif global de promouvoir la bonne gouvernance, la reddition des comptes, la cohésion sociale, la réconciliation nationale et une économie revitalisée et transformée pour le bien-être de tous les Gambiens .

Le directeur général adjoint de la BAD, Mme Marie-Laure Akin-Olugbade a salué la vision du président Barrow qui, selon elle, est axée sur les résultats. A son avis, dans sa démarche actuelle de développement de la Gambie, le gouvernement doit s'attaquer aux problèmes de l'eau et de l'énergie.

Mme Olugbade s'est félicitée des efforts entrepris depuis le départ de Jammeh avec une croissance de 3,5% enregistrée en 2017, un déficit budgétaire réduit, la restauration des fondamentaux d'un Etat de droit, les réformes entreprises et celles en cours.

Compte tenu des enjeux de l'heure des nombreuses urgences, matérialisés par une demande croissante dans tous les secteurs, Mme Louise Cord, directeur pays de la Banque mondiale invite les partenaires financiers à faire des dons et des subventions.

Elle annonce que la Banque mondiale va consacrer, cette année, 56 millions de dollars à la Gambie en plus d'une enveloppe de 70 millions de dollars pour le secteur énergétique.

Une brèche dans laquelle s'est engouffré le ministre sénégalais en charge du budget. M. Birima Mangara a réitéré l'appel lancé à la communauté internationale pour un soutien massif à une Gambie qui a amorcé une transition historique.

C'est ainsi que le chef de la délégation de l'Union européenne, Mme Cécile Tassin-Pelzer, de son côté, fait part de la promesse de 150 millions d'euros que l'organisation qu'elle représente compte consacrer à moyen terme à la Gambie. A cela s'ajoutent les 75 millions d'euros signés l'année dernière, les 25 millions d'euros qui seront transférés dans le compte du trésor public gambien.

Ce qui va renforcer le portefeuille de projets évalués à 25 millions d'euros en cours pour le financement d'infrastructures, d'agriculture, de services...

Ainsi, la conférence de Bruxelles s'annonce sur de bons auspices compte tenu de cet engouement et un élan de solidarité déjà exprimé par les partenaires techniques et financiers qui ont pris part à cet atelier-plaidoyer de Dakar.

Gambie

Elim.CAN 2019 - Le Togo accueille la Gambie le 12 octobre

Dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Cameroun 2019,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.