21 Février 2018

Congo-Brazzaville: Sept juges radiés pour «faute grave»

Le président congolais Denis Sassou Nguesso présidait ce 20 février le Conseil supérieur de la magistrature qui a décidé de la révocation de sept magistrats pour « fautes graves » telles que des malversations financières ou des faits de corruption et de concussion.

Les noms des sept magistrats congolais révoqués n'ont pas été cités dans le compte-rendu du Conseil supérieur de la magistrature présidé par le chef de l'Etat Denis Sassou Nguesso.

Le ministre de la Justice Aimé Ange Wilfried Bininga affirme que les faits sont « probants ». Il leur est reproché « l'obstruction à l'exécution des décisions de justice ; la mise en liberté des personnes détenues à la maison d'arrêt contre paiement, à leur profit personnel, de sommes d'argent ; les malversations financières, la corruption et la concussion ».

Rétrogradation

A ces fautes, il faut ajouter « les traitements inhumains et dégradants à l'égard des personnes sous main de justice, les arrestations arbitraires et les abus d'autorité et de pouvoir ».

Le Conseil supérieur de la magistrature a prononcé la rétrogradation de deux magistrats pour « obstruction à l'exécution d'une décision de justice, trafic d'influence et abus d'autorité ». Il a également procédé à l'abaissement d'échelon d'un magistrat pour « rétention illégale de sommes d'argent destinées à autrui ».

Enfin, six autres magistrats ont été réprimandés pour « délivrance, sans qualité de le faire, de mandats de justice ». Par ailleurs, Henri Bouka, jusque-là président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) devient premier président de la Cour suprême, en remplacement de Placide Lenga.

Congo-Brazzaville

Cour Constitutionnelle - L'ACAJ plaide pour le paiement des primes et indemnités des agents

L'ONG a adressé, le 20 septembre, une correspondance au procureur général de l'institution pour que… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.