20 Février 2018

Congo-Kinshasa: Implication des églises dans l'action politique - ECC-Eglise catholique - Enfin, une convergence en vue !

Pour comprendre la portée et l'intérêt de l'implication des églises dans l'action politique en RDC, il faut jeter un regard rétrospectif et procéder à récapitulatif des faits et évènements antérieurs afin de déceler les faiblesses et impacts.

A défaut de remonter aux débuts lointains, il y a lieu de se limiter à un passé récent à travers notamment, la Conférence Nationale Souveraine et les Consultations Nationales du Palais du Peuple. Lorsque "l'église catholique" s'est retrouvée à la tête de la Conférence Nationale Souveraine (CNS), Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, "représentant" de l'Eglise catholique, s'est vu isolé dans son action politique, sans appui ni de laïcat, encore moins des églises chrétiennes, entendez protestantes et Kimbanguistes. Tous attendaient son échec et plusieurs ont considéré son courage comme une ambition de vouloir montrer que seule l'église catholique est habilitée à trouver la solution à la crise. Ce qui est arrivé à Monsengwo est, aussi, arrivé à Mgr Marini Bodho.

Il semble qu'il n'avait jamais bénéficié du soutien du Synode de l'ECC. Il a été accusé de manifester des ambitions démesurées. Dans l'opinion, il a été clair que l'église catholique s'était souvenue du refus de l'église protestante de soutenir son action à la CNS. Donc, elle n'a pas, non plus, hésité à affaiblir l'action de Mgr Marini aux Consultations nationales, avis de certains analystes. Avec l'eau que l'ECC tient à apporter au moulin de l'église catholique, présentement, la population peut espérer trouver son compte.

Les Princes d'églises voulaient, en s'impliquant dans l'action politique, apporter une solution aux problèmes cruciaux qui mettaient en mal la vie de la nation comme c'est le cas aujourd'hui. Pourtant salutaire, l'implication des églises chrétiennes dans l'action politique a connu des faiblesses. En effet, les catholiques et les protestants, faut-il noter, ont brillé par l'absence de solidarité et par la négligence de leur laïcat.

En effet, dans leurs démarches, les églises catholiques et protestantes et autres se sont comportées comme si elles avaient peur de l'échec. Ce qui expliquait sans doute leur réticence à mettre en branle des actions visibles et publiques. Par ailleurs, on a observé que les actions solitaires préférées discrètes se sont avérées moins efficaces. Pour la simple raison que les églises pensaient que le pouvoir n'était pas au courant de leurs dissensions. Et dans son action, le pouvoir utilisait les chrétiens laïcs proches des milieux officiels des églises pour récolter les informations dont il avait besoin pour contrecarrer l'église lorsqu'il s'agissait d'une action politique de revendication.

Main tendue

Les églises doivent trouver les équilibres qui permettront l'alternance en RDC. La position publiquement affichée par le Président de l'ECC d'être associé aux marches pacifiques organisées par les laïcs catholiques avec l'appui des leurs pères spirituels vient cimenter une perspective de collaboration entre ces deux puissantes églises.

"L'ECC demande seulement qu'il y ait de la considération à son égard et qu'elle soit aussi associée à la préparation de ces manifestations", a déclaré Dr. André Bokundoa-Bo-Likabe, Président national de l'Eglise du Christ au Congo à l'ouverture du 53èmeSession ordinaire du Comité exécutif national de l'ECC. Réputée acquis à la cause du Pouvoir de Kinshasa, l'ECC qui a changé de maître à bord parait changer de cap. Quitte à perdre bénéfices de divers ordres pour peu de faire ce qui semblent juste. Le premier signe avant-coureur a été perceptible avec la flamme allumée par un certain Mgr Ekofo après des lancinants appels du Cardinal Monsengwo. A savoir, être aux côtés de la population et non des politiques de quelque bord fussent-ils.

La main tendue de l'ECC sera-t-elle prise par l'Eglise Catholique ? Est-ce une vraie main de la fraternité ou une tournure à des fins ombrageuses ? Seul l'avenir saura livrer des réponses.

Congo-Kinshasa

Elections de décembre - Jean-Claude Katende rejette l'idée d'un report

Le président de l'Association africaine de défense des droits de l'homme (Asadho) estime que l'ajournement… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.