21 Février 2018

Sénégal: Régularité des états financiers de la Fondation Servir le Sénégal - Le forum du justiciable fouine dans la gestion de Marieme Faye Sall

«L'Etat s'assure-t-il de la régularité des états financiers» de la Fondation servir le Sénégal ? C'est le Forum du justiciable qui s'interroge ainsi sur l'origine et la gestion des ressources de la fondation de la Première dame du Sénégal, Marième Faye Sall.

Dans un communiqué daté d'hier, mardi 20 février 2018 et signé son président, Babacar Ba, le Forum du justiciable note qu'«aujourd'hui personne ne peut nous renseigner sur l'origine des ressources de la Fondation servir le Sénégal: Qui sont les donateurs ?

Quel est son patrimoine ? La fondation redistribue-t-elle ses revenus de sa dotation initiale et autres ressources? Poursuit-elle l'intérêt général conformément à la loi régissant les fondations reconnues d'utilité publique ?»

Autant d'interrogations qui «interpellent directement le ministre chargé des Finances qui, dans le cadre de la tutelle administrative qu'il exerce, a également pour mission de rassembler et de diffuser toutes informations concernant les fondations.»

Selon la source, la Fondation servir le Sénégal étant une fondation d'utilité publique de droit sénégalais régie par les lois et règlements en vigueur, notamment la loi n°95-11 du 7 Avril 1995 instituant la fondation d'utilité publique au Sénégal et son décret d'application n°95-415 du 15 Mai 1995 est soumise au contrôle de l'Etat du Sénégal par le biais du ministre chargé des Finances en vue de la sauvegarde de l'intérêt général et de la légalité.

Mieux, les articles 14 et 15 combinés du décret précité nous renseignent que la Fondation Servir le Sénégal doit établir chaque année, concernant sa gestion écoulée : les états Financiers, l'inventaire des éléments d'actif et de passif, le rapport sur la situation de la fondation et ses perspectives à court, moyen et long terme et le rapport de gestion de l'administrateur général, rappelle la même source.

Et de préciser que ces différents rapports doivent être adressés au Ministre chargé des Finances dans un délai d'un (1) mois suivant la réunion du conseil de la fondation ayant statué sur les comptes de l'exercice écoulé.

Alors il apparaît clairement que le ministre chargé des Finances a l'obligation de s'assurer de la régularité du fonctionnement de la fondation servir le Sénégal.

Par conséquent, les subventions, dons et legs provenant de toute personne physique ou morale, publique ou privée doivent se faire de manière transparente et licite et ne doivent pas également violer les lois et règlements en vigueur au Sénégal ou utilisés à des fins autres que ceux poursuivis par la fondation, c'est à dire l'intérêt général.

Sénégal

Gouvernance de Macky Sall - De la corruption à ciel ouvert au népotisme exacerbe

«La loi est la loi. Et nul n'est au-dessus des lois. Pas même le président» Barack OBAMA Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.