21 Février 2018

Sénégal: Les activités du projet USAID/ Yombal Mbodjj lancées officiellement à Kaffrine

Kaffrine — Le projet USAID/Yombal Mbodji a été officiellement lancé, mercredi, dans la région de Kaffrine (centre), en vue de faciliter le battage du mil pour les petits producteurs et principalement les femmes, a constaté l'APS.

Le projet USAID/ Yombal Mbodjj est fiancé par l'USAID à hauteur d'un milliard 200 millions de francs. Il est mis en oeuvre par l'organisation non gouvernementale (ONG) "Compatible Technologie International" (CTI) pour une durée de quatre ans.

"Le projet est là pour faciliter le battage du mil pour les petits producteurs et principalement les femmes. Il cherche à travailler avec les artisans locaux pour créer des technologies qui vont aider à alléger les travaux des femmes et à réduire les produits post-récoltes", a déclaré le directeur du projet, Aliou Ndiaye.

Présidée par l'adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé des affaires administratives, Ousseynou Mbaye, la rencontre a enregistré la présence des chefs de service, des autorités administratives et des organisations de femmes.

Selon M. Ndiaye, le projet cherche aussi à développer des entreprises viables pour assurer une pérennité et une durabilité du programme dans les différentes régions où il intervient.

"Le mortier et pilon sont utilisés depuis 1860. Et, en se déplaçant entre les différentes régions du pays nous voyons que les femmes utilisent toujours ces outils. C'est une tâche très difficile qui prend beaucoup de temps et qui apporte beaucoup de pertes", a rappelé Aliou Ndiaye, soulignant ainsi l'importance du projet.

Aussi, la banque mondiale évalue aujourd'hui les pertes de céréales au Sénégal à plus de 19 milliards de frs CFA.

"Donc a-t-il soutenu, le projet ambitionne de travailler avec les acteurs locaux, les artisans, les groupements de femmes et les services techniques pour créer, fabriquer et distribuer les technologies qui peuvent aider à alléger les travaux des femmes et à réduire les produits post-récoltes".

Aliou Ndiaye a, par ailleurs, fait savoir que pour bénéficier de ces machines de battage du mil, le petit producteur doit débourser 300.000 au lieu de 600.000 francs CFA.

Pour sa part, l'adjoint au gouverneur de Kaffrine a indiqué que le projet USAID/Yombal Mbodjj va permettre aux femmes de gagner du temps pour pouvoir mener d'autres activités génératrices de revenus et va renforcer leur autonomisation.

"Ce projet va en droite ligne des orientations du gouvernement dans sa politique d'autonomisation des femmes et surtout de la femme rurale", a-t-il salué.

Ousseynou Mbaye a, par ailleurs, invité les collectivités locales à accompagner les populations de la région de Kaffrine surtout les femmes pour leur permettre d'acquérir ces machines.

Le projet USAID/Yombal Mbodjj va intervenir dans les départements de Foundiougne (Fatick), de Nioro (Kaolack) et dans toute la région de Kaffrine et de Kolda.

Sénégal

Présidentielle - L'assurance de la majorité agace

Au Sénégal, toute la classe politique est concentrée sur la présidentielle de l'an prochain.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.