22 Février 2018

Mali: Soldats français tués - L'EI dans le Grand Sahara, cible de Barkhane

Photo: Le Pays
Soldats français

Deux soldats français ont été tués et un autre blessé mercredi dans l'explosion d'une mine artisanale dans le nord-est du Mali, une zone frontalière du Niger réputée servir de refuge à des groupes jihadistes que la force conjointe du G5-Sahel s'est donnée pour mission de chasser.

Sur place, le responsable d'un groupe armé signataire de l'accord de paix de 2015 a précisé que l'attaque s'était produite «sur l'axe Ansongo-Menaka, à hauteur d'Indelimane», une information ensuite confirmée par les Forces armées maliennes (FAMa).

Les militaires français tués et blessés se trouvaient dans un véhicule qui a sauté sur une mine artisanale, en pleine localité malienne d'Ansongo et de Ménaka. Dans cette région, notamment frontalière du Mali et du Niger, les Français de l'opération Barkhane mènent depuis au moins une semaine des opérations de contrôle plutôt fructueuses.

Des armes ont été saisies, d'autres matériels militaires détruits. Il s'agissait, selon une source française, de réduire la marge de manœuvre d'un des groupes terroristes qui tient, coûte que coûte, à s'installer dans le secteur.

Ce groupe est dirigé par Abou Walid al-Sahraoui, ex-responsable du Mouvement pour le jihad en Afrique de l'Ouest - Mujao -, qui a depuis un moment un nouveau titre, celui de premier responsable de l'Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS). Selon plusieurs sources, il serait tantôt au Mali, tantôt au Niger, recrutant au sein des populations locales.

Si l'Etat islamique du Grand Sahara considère la force Barkhane comme ennemie, il a dans cette partie du désert un autre adversaire: la force conjointe du G5-Sahel. Face à ces deux forces, les terroristes, qui évitent les affrontements directs, utilisent surtout la stratégie de l'attaque à l'engin explosif improvisé.

En savoir plus

Deux soldats français tués par l'explosion d'une mine artisanale

Au Mali encore deux soldats français ont été tués lors d'une opération de… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.