22 Février 2018

Ile Maurice: Enchaîné nu, David Gaiqui entendu par la Commission des droits de l'homme

Nouvelle étape dans l'enquête ouverte par la National Human Rights Commission. Elle entendra, ce jeudi 22 février, le témoignage de David Gaiqui. Celui dont la photo a fait le buzz sur la Toile, le montrant nu et enchaîné à une chaise participera ensuite à une reconstitution des faits au poste de police de Curepipe.

En début de semaine, David Gaiqui a fait servir une mise en demeure à la police. Par le biais de l'avocat Sanjeev Teeluckdharry et l'avoué Luvirajen Mootoosamy, il réclame Rs 50 millions de dommages.

David Gaiqui, qui a été arrêté le vendredi 26 janvier, dit avoir été humilié par le traitement inhumain que lui ont infligé les officiers de la CID de Curepipe. Il dit d'ailleurs toujours craindre pour sa sécurité.

Entre-temps, la police enquête toujours sur cette affaire. Le CP Mario Nobin a expliqué qu'il ne peut suspendre les policiers concernés tant que l'enquête n'a pas abouti. De son côté, le Premier ministre a demandé que l'enquête soit menée rapidement.

Ile Maurice

Assemblée générale annuelle - Business Mauritius fait le point après trois ans

Aucune question ou interrogation n'a émergé de l'assistance au moment où la troisième… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.