22 Février 2018

Ile Maurice: Edmond Naiken, militant écologiste - «La Cambuse et Pomponette derniers refuges des tortues»

Fervent militant de la cause des tortues à Maurice, Edmond Naiken s'active à les protéger. Il tire la sonnette d'alarme quant aux projets hôteliers sur la côte Sud, qui serait le dernier sanctuaire où elles viennent pondre.

Vous soutenez que les tortues ne pondent qu'à La Cambuse et Pomponette ?

Oui, ce sont les deux seuls endroits restants où elles viennent pondre de nos jours. Auparavant, on comptait plus de 11 endroits tout autour de l'île. Parmi ceux-là, il y avait Balaclava, Baie-du-Tombeau, Tamarin, Le Morne, Gris-Gris, Pointe-d'Esny et Belle-Mare. Les tortues ne se rendent plus à ces plages depuis plus d'une décennie. Si des projets hôteliers s'implantent à La Cambuse et Pomponette, on risque de ne plus jamais voir des tortues pondre à Maurice.

Ce serait grave car ce sont des animaux indispensables dans l'écosystème marin et aussi une espèce en voie de disparition de par le monde. C'est notre devoir, en tant que nation qui prône la durabilité, d'au moins préserver ce qui peut toujours l'être !

Pourquoi les tortues ont-elles déserté ces plages ?

La raison est évidente : les constructions immobilières. L'émergence d'hôtels de plus en plus près de nos plages et l'affluence sur ces plages empêchent les tortues d'y pondre. Elles doivent se sentir à l'abri du danger pour accoster une plage et la tranquillité est une facteur clé dans ce cas de figure. Toutes les plages que je viens de mentionner ont été accaparées par des hôtels et autres constructions. Je ne suis pas contre le développement, mais on aurait dû prendre en compte les animaux qui partagent cet espace.

Les décharges des hôtels vont souvent directement à la mer et l'eau, douce et sale, n'attire pas les tortues. Cela affecte leur système de navigation. Si elles viennent pondre sur ces plages, cela signifie qu'elles y sont nées !

Qui plus est, le nettoyage des plages pour l'embellissement et la sécurité fait que les méduses ont quasi disparu de nos lagons. Or, les tortues raffolent de méduses. Le manque de nourriture dans nos lagons est aussi un facteur à prendre en considération.

Remarquez que La Cambuse et Pomponette sont deux plages qui ont connu une très faible affluence et où presque aucune construction n'a été érigée.

Le parc marin de Blue-Bay devrait être un sanctuaire pour ces tortues. Qu'en est-il ?

Les tortues s'aventurent très rarement dans le parc à cause des va-et-vient des bateaux mais elles y ont quand même trouvé refuge. On peut souvent les apercevoir se reposer à l'arrière de l'île aux Deux Cocos. C'est de cet endroit qu'elles nagent pour aller pondre à La Cambuse et Pomponette.

Il n'y a pas que les hôtels qui font que les tortues pondent de moins en moins à Maurice ?

Non, il y a aussi les braconniers. En novembre dernier, des braconniers avaient tué des tortues à La Cambuse. Ils attendent la période durant laquelle les tortues viennent pondre, ce qui facilite leur oeuvre d'extermination. D'autres tortues sont prises au piège et meurent dans des filets de pêche.

Ile Maurice

Beau-Bassin - Dispute entre deux collégiennes, leurs parents s'en mêlent

Les faits se sont produits sur un arrêt d'autobus, à Beau-Bassin. Une dispute a éclaté entre… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.