22 Février 2018

Cote d'Ivoire: Bloléquin - Le gouvernement mute «tous les gendarmes de plus de 4 ans de fonction dans la localité»

Suite à l'affrontement entre forces de l'ordre et population à Bloléquin, localité à l'ouest de la Côte d'Ivoire, le gouvernement a pris certaines décisions pendant le Conseil des ministres du mercredi 21 février 2018.

Au nombre de celles-ci, « le déplacement de tous les gendarmes ayant plus de quatre (04) ans de présence dans la localité », indique le gouvernement. Selon communiqué dudit Conseil des ministres, cette mesure concerne « 18 gendarmes sur 31 ».

Par ailleurs, le gouvernement envisage l'ouverture d'un commissariat de police dans la localité et maintient le dispositif renforcé de sécurité dans la zone.

L'évènement survenu a causé la mort de 2 personnes dont 1 gendarme, le saccage de la brigade de gendarmerie, 14 résidences de gendarmes ainsi que le pillage des résidences du préfet et du sous-préfet de la ville.

2 véhicules endommagés et 42 motos en fourrière à la brigade de gendarmerie, incendiées ou emportées, selon les précisions du gouvernement.

Cote d'Ivoire

D'Amadou Gon Coulibaly précise le rôle de la CEI

En Côte d'Ivoire, c'était la deuxième conférence de presse d'Amadou Gon Coulibaly depuis… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.