Togo: Rapport biaisé

Jour de paix (archive)
22 Février 2018

'Les autorités ont continué de restreindre les droits à la liberté d'expression et de réunion lors de manifestations de masse organisées par des groupes d'opposition. Les forces de sécurité ont eu recours à une force excessive contre des manifestants ; 11 personnes au moins ont été tuées. Les arrestations et détentions arbitraires, la torture et les autres formes de mauvais traitements, ainsi que l'impunité en cas de violations des droits humains, avaient toujours cours.' Voici ce que l'on peut lire dans le dernier rapport publié par Amnesty International.

L'ONG n'a jamais été tendre et en tout cas jamais vraiment impartiale à l'égard des autorités. Raison pour laquelle ce rapport doit être appréhendé avec la plus grande prudence et un certain recul.

Comble de l'excès, Amnesty accuse le pouvoir 'de réprimer le droit à la liberté d'expression'.

'Il a de façon arbitraire, fermé des médias et arrêté des dirigeants associatifs et des leaders de l'opposition en raison des opinions dissidentes qu'ils exprimaient. Elles ont également bloqué l'accès à internet (... )'.

Cocasse.

Il suffit de lire la presse quotidienne - majoritairement en faveur de l'opposition - pour constater la manière dont les autorités 'répriment la liberté d'expression'.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.