23 Février 2018

Mali: Lutte contre le terrorisme - Quand l'effort militaire grève le budget malien !

Le coût de l'effort militaire est très important sur le budget malien. Cette révélation est faite par le ministre de l'Economie et des Finances du pays. M. Boubou Cissé l'a fait savoir au journal français L'Opinion.

Selon lui, l'effort militaire représente 22 % du budget national, soit environ 600 millions de dollars par an. Ce qui n'est pas non négligeable et les trois quarts de cette enveloppe vont, d'après M. Cissé, à l'armée et un quart à la sécurité intérieure. « Il faut assurer la masse salariale de 30 000 hommes », précise-t-il.

Avant d'ajouter qu'en 2016 et 2017, l'Etat malien a recruté 10 200 soldats pour renforcer l'armée et 1 500 policiers. M. Cissé confie qu'il est prévu le recrutement de 5 100 soldats et 2 000 policiers supplémentaires pour l'année 2018.

D'après ses dires, ce budget militaire comprend également les équipements et la formation, dont une partie est aussi dispensée par des partenaires extérieurs comme l'Union européenne.

A l'en croire, l'Etat malien a, en outre, mis en place depuis 2016, une Force spéciale antiterroriste (Forsat), une sorte de GIGN constituée de 180 éléments triés sur le volet (60 policiers, 60 gendarmes et 60 gardes nationaux).

M. Cissé vente le caractère de cette troupe d'élite, très bien formée, mobilisable rapidement sur des terrains à haut risque terroriste comme en juin dernier lors de l'attaque du campement de Kangaba, en périphérie de Bamako.

Mali

Assurances LAFIA-SA - Issa Mamadou Maïga jette finalement l'éponge

Après l'échec des négociations sur sa démission annoncée début août… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.