23 Février 2018

Tunisie: L'EST se reprend face à l'ASA Concorde

L'EST défie la forte sollicitation

Oublions un peu l'ASA Concorde et concentrons-nous sur le «show» de l'Espérance dont la générosité dans l'effort et la réaction après la déconvenue du derby sont tout simplement à applaudir.

Huit matches en l'espace d'un mois constituent une performance en soi, abstraction faite des résultats enregistrés.

Quoique désormais, on commence à redouter le pire à ce propos avec l'hécatombe de blessures musculaires qui en résultent, dont l'une a été contractée avant-hier par le keeper Moez Ben Chrifia qui a été contraint de laisser sa place à Ali Jmel (20'), suite à une élongation au niveau de la cuisse.

Il est vrai que l'effectif de l'Espérance est des plus riches actuellement, mais le spectre des indisponibilités pour cause de blessures commence à épouvanter la large famille espérantiste. En effet, avec les absences de Iheb Mbardki, Ghaïlane Chaâlali, Montasser Talbi, Ali Machani et dernièrement Moez Ben Chrifia, on peut dire que le staff médical a du pain sur la planche.

Heureusement que Khaled Ben Yahia, qui a vécu ce genre de situation tout au long de sa richissime carrière de pièce maîtresse à l'EST, sait comment s'y prendre pour ménager, comme il se doit, ses protégés en optant pour une intelligente revue d'effectif. Il n'hésite pas à procéder à un jeu de pousse-pousse dans les postes sans incidence sur le rendement collectif.

Amélioration de la technique collective

Dans ce match continental, l'Espérance a donc bien réagi après sa défaite concédée au Club Africain, en jetant toute sa rage sur la «pauvre» ASA Concorde qui a payé les pots cassés.

Bien sûr, la première mi-temps a été quelque peu moins convaincante que la deuxième ne serait-ce que par le nombre de buts marqués puisque les «Sang et Or» s'étaient contentés d'un petit but marqué dès la 6' par Anis Badri.

Mais en deuxième mi-temps, l'EST a fait cavalier seul en «malmenant» son adversaire qui n'a fait que de la figuration devant l'ouragan «sang et or». Cette nouvelle sortie espérantiste a confirmé la nette amélioration de l'équipe au niveau de la construction du jeu, de l'évolution avec le ballon et particulièrement en ce qui concerne la technique collective.

Dans les choix technico-tactiques de Khaled Ben Yahia, on peut affirmer sans risque d'être contrarié que l'ex-libéro de charme de l'EST semble orienté vers l'ancrage d'un système de jeu mixant l'application rigoureuse de Piechniczeck et le jeu spectaculaire d'Amarildo. Bonne continuation!

Tunisie

Vers une sanction du Club Africain par la FIFA ?

Le Club Africain est face à un nouveau problème. La formation de Tunis a été rappelé… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.