24 Février 2018

Seychelles: Les Seychelles protègent une zone océanique de la taille de la Grande-Bretagne - Leonardo DiCaprio soutient l'évènement.

Les Seychelles ont annoncé mercredi qu'une zone océanique de la taille de la Grande-Bretagne sera prochainement protégée contre la surpêche, la pollution et les développements non planifiés pour se prémunir du changement climatique sans ralentir le progrès économique.

L'acteur américain et militant écologiste Leonardo DiCaprio était partie prenante dans cette création.

«Les deux nouvelles zones de protection et de gestion couvrent une superficie totale d'un peu plus de 200 000 kilomètres carrés, soit 16% de la Zone économique exclusive des Seychelles », a déclaré Didier Dogley, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique.

La première aire marine protégée compte 74 400 kilomètres carrés d'eaux entourant le très isolé atoll d'Aldabra, un site pratiquement vierge, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La première AMP comprend les eaux entourant l'atoll d'Aldabra. (Seychelles Island Foundation)

La seconde couvre 136 000 kilomètres carrés d'une zone océanique commercialement importante entre les groupe d'îles coralliennes Amirantes et Fortune Bank.

Les aires marines protégées sont les premiers jalons d'un processus de six ans qui se terminera en 2020 par la sauvegarde de 30% des océans des Seychelles, dans le cadre d'un nouveau plan d'aménagement marin pour l'ensemble des eaux du pays.

«Nous avons réalisé que, en tant que petites îles et, plus important encore, en tant que grande nation océanique, nous partageons de nombreuses caractéristiques et faisons face à des défis communs avec d'autres nations», a déclaré le président Danny Faure.

«Notre vaste océan apporte des opportunités de développement mais aussi des responsabilités : avec une zone économique exclusive de 1,37 million de kilomètres carrés, la deuxième en Afrique, notre océan est essentiel à notre développement et à l'avenir des générations à venir», a déclaré Faure.

Le président des Seychelles a déclaré que "en planifiant correctement la protection de notre environnement, nous pouvons être sûrs que nous protégeons également notre peuple et ses moyens de subsistance contre un avenir incertain.

Je suis très heureux de célébrer une étape importante du développement de la première Planification de l'espace maritime pour les océans tropicaux. "

La zone, qui est d'une importance cruciale pour la vie marine menacée et une industrie de la pêche de 300 millions de dollars par an, a été protégée pour mieux la préparer au changement climatique.

Un pêcheur avec ses prises aux Seychelles. Les poissons deviennent de plus en plus petits (Tate Drucker / The Nature Conservancy)

Il a été créé dans le cadre d'un accord novateur de financement de la conservation en 2016 conçu par The Nature Conservancy (TNC) et financé par des donateurs publics et privés, y compris la Fondation Leonardo DiCaprio . L'opération était la première « échange de dette» conçue pour protéger les environnements marins.

"Cet effort aidera le peuple des Seychelles à protéger son océan pour les générations futures et servira de modèle pour de futurs projets de conservation marine dans le monde entier", a déclaré Leonardo DiCaprio, président de la Fondation Leonardo DiCaprio.

"Ces protections signifient que toutes les espèces vivant dans ces eaux ou migrant à travers elles sont maintenant bien mieux protégées de la surpêche, de la pollution et du changement climatique", a-t-il ajouté.

Mark Tercek, président et directeur en chef de The Nature Conservancy , a déclaré que la désignation d'AMP «démontre comment des résultats notables de conservation peuvent être générés avec de nouveaux outils financiers».

Tercek a ajouté: "C'est un accomplissement crucial dans notre mission de faire évoluer la conservation à travers le monde, ce que nous voyons aujourd'hui aux Seychelles est ce que nous prévoyons d'introduire dans les Caraïbes et dans les autres régions océaniques face aux menaces du changement climatique."

Deux autres phases de zonage, se concentrant à la fois sur les eaux côtières moins profondes ou les « eaux territoriales » et sur les zones océaniques restantes, devraient être achevées d'ici la fin de 2018.

Avec près d'un tiers de l'espace océanique des Seychelles fortement sauvegardé, seules des activités très limitées, y compris la recherche et le tourisme étroitement réglementés, sont autorisées dans des conditions strictes afin de conserver l'écosystème face aux incertitudes du changement climatique.

L'homme qui murmure à l'oreille des tortues: Dennis Hansen se rapproche d'une jeune tortue géante sur l'atoll d'Aldabra aux Seychelles (Wilfredo Falcon).

Par la délimitation de vastes zones protégées et bien gérées, les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, sont maintenant mieux préparés aux effets méconnus du réchauffement et de la montée des eaux, de l'acidification des océans et de l'augmentation de la pêche illégale.

Sans ces aires marines protégées, des activités comme l'exploration pétrolière et gazière, l'exploitation minière en eau profonde, le dragage et les techniques de pêche controversées pourraient se dérouler dans l'un des océans les plus vierges et les plus riches en biodiversité.

La création de la Planification de l'espace maritime a été décisive pour le succès et l'achèvement de cet accord . Le plan couvre les 1,37 million de kilomètres carrés de la Zone Economique Exclusive et de la mer territoriale des Seychelles.

C'est la deuxième plus grande zone océanique au monde à être couverte par un tel plan, après celui de Norvège, et le premier plan marin conçu pour faire face au changement climatique et maintenir une « économie bleue » nationale.

Seychelles

L'île d'Assomption nouveau port de dédouanement pour l'entrée au pays

L'île d'Assomption deviendra officiellement un port de dédouanement pour les navires en visite et voulant… Plus »

Copyright © 2018 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.