24 Février 2018

Cameroun: Congrés du SDF - Titus Edzoa, super star

Photo: Camer.be
Joshua Nambangi osih, 49 ans, sera le candidat du Social Democratic Front (SDF) aux prochaines élections présidentielles au Cameroun

Depuis sa sortie de prison il y a quatre ans, après avoir purgé une peine de 17 ans pour avoir été reconnu coupable de détournement de deniers publics, Titus Edzoa n'a été que très peu aperçu en public.

C'est ce qui explique - en partie - la surprise des militants du Social Democratic Front (SDF) principal parti de l'opposition (et au-delà), qui tient depuis hier son 9ème congrès ordinaire dans la capitale de la région du Nord-Ouest.

L’ex-secrétaire général de la présidence de la République (Sg/Pr), a effectivement pris part à l'ouverture des travaux de la convention du SDF hier aux côtés du chairman Ni John Fru Ndi et du premier vice-président Joshua Osih.

Mais pour des responsables du SDF, il n'y a pas de quoi s'émouvoir outre mesure. « L'ancien ministre est l'invité du chairman », fait comprendre un député SDF du Nord-Ouest.

Un responsable de la communication du parti embraye en expliquant « qu'il [Titus Edzoa] est invité au même titre que le gouverneur de la région ». A

Adolphe Lele Lafrique a en effet assisté à la cérémonie d'ouverture du congrès du SDF. Congrès qui a pour but de renouveler des organes du parti, dont la présidence nationale où le chairman John Fru Ndi est encore le seul candidat enregistré.

Les primaires qui seront organisées demain vont mettre aux prises trois prétendants du parti à la candidature à l'élection présidentielle de cette année.

Le président national sortant s'est pour sa part déclaré hier officiellement non partant à la course pour à la magistrature suprême. Seul candidat du SDF à cette consultation électorale depuis 1992, John Fru Ndi a « décidé de céder [sa] place à [ses] jeunes cadets ».

Quant à Titus Edzoa, sa présence aux côtés du SDF « ne doit rien au hasard », commente un membre du bureau politique du SDF, qui convoque un fait d'histoire : en 1997, alors que Titus Edzoa - à la surprise générale - démissionne de son poste de ministre de la Santé publique pour se porter candidat contre le chef de l'Etat, Paul Biya, John Fru Ndi trône à ses côtés lorsqu'il fait cette annonce au cours d'une conférence de presse. « C'est en quelque sorte un retour d'ascenseur », conclut notre interlocuteur.

Cameroun

Crainte d'une poussée de violence à l'approche des 1er et 7 octobre

Quelque 400 civils tués par les forces de sécurité et les séparatistes anglophones au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.