24 Février 2018

Guinée: Un journaliste d'Aminata.com menacé!

Suite à la Publication d'un article relatif à un manque d'alerte précoce de la part de certaines autorités préfectorales lors des violences post électorales à Kalinko, sous-préfecture de Dinguiraye, le journaliste reporter Oumar M'Böh a reçu un appel du Préfet de Dinguiraye qui lui a proféré des menaces.

Son seul crime c'est d'avoir notamment publié cet article https://aminata.com/dinguiraye-prefet-accuse-davoir-attise-violences-a-kalinko/

C'est pour cette raison, que la Rédaction du site d'informations générales www.aminata.com tient à prendre à témoin l'opinion nationale et internationale sur tout ce qui arriverait de mal à notre confrère.

Voici quelques extraits du Préfet de Dinguiraye, le Lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo.

« C'est toi (Oumar M'Böh) qui a écrit ces lignes sur moi ? Au nom de Dieu, je vais poursuivre ça jusqu'au bout. Ce que tu as fait n'est pas normal, mais si tu veux, il faut écrire plus, ça ne me dit absolument rien au nom de Dieu. Fais ce que tu veux c'est tout ; mais je vais te revenir après », a-t-il menacé avant de le raccrocher au nez.

Pour le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo, il a trouvé que les Dinguirayekas étaient divisés. : « Je suis venu trouver que le tissu social est complètement déchiré ici à Dinguiraye.

Et je me suis impliqué corps et âme pour rétablir cela sinon les gens allaient s'entre tués ici. A mon arrivée tout le monde marchait à rang dispersé. Les gens sont divisés complétement », a-t-il affirmé.

Toutefois, nous gardons notre sérénité et prenons surtout avec beaucoup de sérieux ces menaces de la part d'un premier magistrat de la préfecture de Dinguiraye (dont le niveau reste à désirer).

Guinée

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.