24 Février 2018

Djibouti: Le gouvernement en conflit avec DP World sur le port de Doraleh

Nouvelle escalade dans le conflit qui oppose le gouvernement de Djibouti à l'exploitant portuaire de l'émirat de Dubaï, DP World. Djibouti a repris la gestion du terminal de conteneur de Doraleh au nom des intérêts de la nation. Un conflit lourd de conséquences pour l'approvisionnement des pays de la Corne de l'Afrique.

Le gouvernement de Djibouti a résilié le contrat de concession attribué à DP World en 2006 et repris la gestion directe du terminal portuaire de Doraleh, au nom de la souveraineté de l'Etat et des intérêts supérieurs de la nation.

Et ce, de manière totalement illégale, selon Dubaï Ports World, l'un des plus grands gestionnaires d'installations portuaires au monde.

DP World entend donc bien ne pas en rester là et a engagé une procédure devant la cour d'arbitrage international de Londres.

Une cour qui s'est déjà prononcée en faveur du consortium de Dubaï dans le passé, quand Djibouti en 2014 avait déjà remis en cause le contrat qui les liait. Djibouti accusait l'opérateur portuaire d'avoir versé des pots-de-vin pour obtenir la concession de 50 ans.

Ce conflit est lourd de conséquences et pas seulement pour les deux protagonistes, car le port en litige approvisionne les pays de la Corne de l'Afrique.

Au premier rang desquels l'Ethiopie, dépourvue de façade maritime, qui dépend à 90% de ce port pour ses échanges commerciaux.

Djibouti

L'ONU se félicite de la rencontre entre les dirigeants de Djibouti et d'Erythrée en Arabie saoudite

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'est félicité de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.