26 Février 2018

Gabon: Polémique sur le découpage électoral pour le scrutin sénatorial

Au Gabon, après avoir décidé en janvier dernier d'augmenter le nombre de députés de 120 à 143, le gouvernement a décidé vendredi 23 février, en conseil des ministres, de réduire de moitié le nombre de sénateurs.

De 102, ils ne seront plus que 52. Considérée comme une réponse à la réduction du train de vie de l'Etat, cette décision suscite la polémique car certaines provinces auront plus de sénateurs que d'autres.

A première vue, la réforme est choquante au niveau de la répartition des sénateurs par province. La province du Haut-Ogooué dont est originaire le président Ali Bongo compte 11 sénateurs. L'Estuaire, la province la plus peuplée du Gabon et qui abrite la capitale ne compte elle que 8 sénateurs. D'autres provinces n'auront que deux ou 4 élus.

Alain Claude Bilie By Nze, porte-parole du gouvernement, explique à RFI cette étrange inégalité. « Il ne s'agit pas de tenir compte ici de la démographie ou de l'étendue.

La base c'est le département. Nous avons 48 départements : c'est la raison pour laquelle, certaines provinces qui ont plus de départements ont plus de sénateurs que d'autres. Mais c'était une base qui nous paraissait la seule légitime pour assoir des élus sans contestation ».

Ancien ministre passé à l'opposition, Alexandre Barro Chambrier, président du parti Rassemblement héritage et modernité dénonce lui une poudre aux yeux.

« Il s'agit là d'une réforme cosmétique: c'est une cote mal taillée, des calculs politiciens. Et tout cela n'est pas acceptable pour la coalition dont nous sommes membres. »

Avant les réformes en cours, le Gabon comptait 222 députés et sénateurs. Ils seront désormais 195 soit 27 de moins.

Gabon

Libreville - Une décharge à ciel ouvert

Les poubelles se rebellent et les ordures perdurent dans la capitale gabonaise. Un peu partout ailleurs, il est… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.