28 Février 2018

Congo-Kinshasa: Au moins 14 disparus après un naufrage sur le fleuve Congo

Photo: Radio Okapi
Embarcation sur le fleuve Congo

Au moins 14 personnes sont portées disparues après le naufrage de plusieurs embarcations sur le fleuve Congo. Une centaine d'autres ont pu être secourues, selon le bilan communiqué par le ministre de l'Intérieur, Henri Mova. Le naufrage est survenu dans la nuit de lundi à mardi, dans la province de Mai-Ndombe, dans le sud-ouest de la RDC.

Le bilan officiel fait état de 14 disparus et exactement 108 rescapés, parmi lesquels 68 hommes, 44 femmes et un enfant.

Ce bilan est toutefois contesté par un élu de la région, Didace Pembe. Ce dernier assure qu'il « y a plus de portés disparus que de rescapés ». Il serait question selon lui d'une centaine de personnes. Didace Pembe invoque des témoignages d'habitants. Mais impossible de confirmer ce chiffre à ce stade. D'autant qu'on ne sait pas combien de personnes se trouvaient à bord de ces embarcations.

Ce que l'on sait en revanche, c'est que ces passagers naviguaient de nuit. Et ce, malgré une mesure gouvernementale qui interdit aux embarcations de fortune de se déplacer sur les eaux congolaises la nuit. Selon plusieurs témoignages, ils ont été surpris par les conditions météorologiques, et notamment par des vents violents.

Ce type de naufrage est fréquent en République démocratique du Congo, aussi bien sur les fleuves que sur les lacs ou les rivières. Et les accidents se soldent souvent par des bilans très lourds, en raison de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage et du fait que beaucoup de gens ne savent pas nager.

Congo-Kinshasa

Ebola en RDC - Les réticences des familles face aux enterrements sécurisés

En RDC, l'épidémie du virus Ebola qui sévit dans l'est du pays va encore durer quelques mois. C'est… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.