1 Mars 2018

Mali: Quatre casques bleus tués par une mine dans la région de Mopti

Photo: Photo MINUSMA/Harandane Dicko
Des Casques bleus au Mali. (archives)

Quatre casques bleus des Nations unies ont été tués et quatre autres grièvement blessés dans l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, dans le centre du Mali, ce 28 février. Ce nouveau drame porte à huit le nombre de casques bleus tués depuis le début de l'année.

Comme ce 27 février pour l'armée malienne, un engin explosif non-identifié a provoqué le drame. L'explosion a eu lieu vers 14h alors que le blindé de la Mission de l'Onu au Mali (Minusma) circulait entre les localités de Boni et de Douentza dans la région de Mopti, dans le centre du pays.

A bord d'un véhicule blindé, quatre casques bleus ont été tués sur le coup. Il s'agit encore d'un bilan provisoire car quatre autres soldats, grièvement blessés, ont été évacués à l'hôpital de la Minusma à Bamako, la capitale.

Engins explosifs fréquents

Ces attaques avec un engin explosif sont devenues particulièrement fréquentes dans cette région. Le 27 février, six militaires maliens ont ainsi été tués dans un incident similaire, dans cette même région mais à l'ouest de Mopti.

Selon une source onusienne, la Minusma est confrontée quasiment chaque semaine à l'explosion d'une mine dans cette région. Mais contrairement aux apparences, il y a des progrès, selon elle. Preuve en est le fait que les deux dernières explosions de mines les 15 et 23 février dernier contre les casques bleus n'ont pas fait de victimes.

En savoir plus

Mort de casques bleus - Encore un pied de nez des terroristes à la communauté internationale

Les ingénieurs du mal ont encore fait parler d'eux. En effet, hier, 28 février 2018, les djihadistes ont… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.