1 Mars 2018

Centrafrique: Des ex-Seleka condamnés à de lourdes peines

Photo: Joris Hentenaar/Stichting Vluchteling
Seleka fighters stationed at St. Joseph Parish, September 5. In July, 27 civilians were killed when Seleka fighters and other armed combatants attacked thousands of people sheltering at the parish.

Le procureur général près la Cour d'appel de Bangui, Eric Didier Tambo, a requis, le 28 février, la peine des travaux forcés à perpétuité, à l'encontre de onze ex-Seleka, qui comparaissaient à la session criminelle. Le douzième a été condamné à dix ans d'emprisonnement ferme, car bénéficiant des circonstances atténuantes.

Le tribunal a reproché aux complices de l'ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Abdoulaye Hissène , cinq chefs d'accusation à savoir: association des malfaiteurs; détention illégale d'armes et munitions de guerre; atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat; destruction d'édifices publics et rébellion.

D'après les faits, dans la nuit du 12 août 2016, vers 20 heures, les accusés et bien d'autres combattants, ainsi que leur chef, Abdoulaye Hissène, quittent la capitale centrafricaine, Bangui à bord de sept pick-up chargés d'armes et munitions pour Kaga-Bandoro (centre-nord).

Chemin faisant, le convoi force le passage en défonçant des barrières tenues par des militaires des Forces armées centrafricaines (Faca), mais il est stoppé dans la bourgade de Galafondo, à 28 kilomètres de la ville de Sibut (centre-ouest).

A l'audience, les accusés se seraient montrés belliqueux, obligeant le président du tribunal, Rock-Alfred Ngoumbré, à les rappeler à l'ordre.

En dépit du fait que ces accusés ont tenté de plaider non-coupables, évoquant des liens de parenté avec Hissène, le procureur général, Eric Didier Tambo, balayant tout d'un revers de la main, a indiqué que ces derniers allaient perpétuer la souffrance des Centrafricains, comme le font les autres éléments actuellement dans le sillage de leur chef.

Au terme d'un réquisitoire d'environ une heure de temps, le procureur général a estimé que les douze accusés « sont tous des coauteurs » des faits retenus.

Il ne voit aucune circonstance atténuante en leur faveur, car les infractions, selon lui, sont caractérisées. Le procès s'est poursuivi dans la journée, avec la plaidoirie de l'avocat de la défense.

Pour rappel, le principal accusé dans cette affaire, Abdoulaye Hissène, est toujours en cavale.

Centrafrique

Les préparatifs du film sur la photo-reporter Camille Lepage

A Bangui, le casting du futur film de fiction sur la photo-reporter Camille Lepage a débuté. C'est un film… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.