2 Mars 2018

Burkina Faso: Attaque en cours à Ouagadougou

Photo: Le Pays
(Image d'archives) - Attentat

Des tirs étaient entendus ce vendredi matin dans la capitale du Burkina Faso, dans le quartier de l'ambassade de France et de la primature, ainsi que dans le quartier de l'état-major des armées. Des témoins affirment que cinq hommes armés, arrivés à bord d'un véhicule du côté de la primature, ont ouvert le feu.

13h : Journaliste pour la télévision nationale burkinabè, Jérôme était en reportage près de l'état-major. « On a entendu une explosion (... ) et quelques secondes après on a entendu des tirs. Donc c'est là qu'on a pensé à une attaque. Et effectivement, après on a vu une colonne de fumée monter à partir de l'état-major. Donc les gens dans la rue, certains se rapprochaient pour voir ce qu'il se passait et d'autres fuyaient. Nous on s'est cloitrés dans les bureaux. Les tirs se sont calmés depuis mais il y a toujours des tirs sporadiques. »

12h50 : Après avoir publié plus tôt dans la matinée un message indiquant qu'une attaque avait lieu à l'ambassade et l'institut français, l'ambassade de France revient sur sa version en précisant sur Facebook qu'il n'y avait « pas de certitude à ce stade sur les lieux visés. »

12h30 : Des tirs sont toujours entendus à Ouagadougou. La ville est quadrillée. Des unités de gendarmerie et de l'armée sont déployées sur les lieux. Un hélicoptère survole la ville.

L'ambassade et les autorités burkinabè appellent les habitants à rester chez eux, et surtout à s'éloigner des zones de tirs pour laisser les forces de l'ordre travailler. Pour toute information la police rappelle les numéros verts suivant : le 16, le 17 et le 1010

12h : Sur son compte Facebook, la police burkinabè indique qu'une « attaque armée est en cours ». Selon les premières informations disponibles, les zones concernées sont les alentours de la primature et les alentours du rond point des Nations unies. « Les unités spécialisées des forces de défense et de sécurité sont en action ».

L'ambassade française publie une message sur sa page Facebook, parlant d'une « attaque en cours à l'ambassade de France et à l'institut français ».

11h30 : Des informations font état de tirs entendus dans le centre de la capitale depuis 10h, heure locale, dans le quartier de l'ambassade de France et de la primature.

Des témoins disent avoir vu cinq hommes armés sortir d'un véhicule et ouvrir le feu sur des passants, avant de se diriger vers l'ambassade de France. Ils auraient crié « Allah Akbar » en descendant de la voiture.

D'autres témoignages ont fait état d'une explosion près de l'état-major des armées burkinabè. On parle aussi d'un véhicule en feu sur la chaussée.

Plus d'informations à venir,

Burkina Faso

Etat de la liberté de la presse - Une conférence publique pour renforcer le professionnalisme dans les médias

La liberté de la presse est une réalité au Burkina Faso. En effet, le classement mondial sur la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.