2 Mars 2018

Sénégal: Un Observatoire et des centres d'information pour faciliter la libre-circulation entre les deux pays

Karang Poste — Le Sénégal et la Gambie doivent travailler à la création d'un un Observatoire des pratiques anormales et de centres d'information frontaliers pour faciliter la libre-circulation des personnes et des biens, ont préconisé des responsables des deux pays.

Dans une déclaration sanctionnant la Journée de la libre circulation des personnes et des biens en Sénégambie, jeudi à Karang Poste (Fatick), les gouvernements sénégalais et gambien ont été invités "à créer avec l'appui des partenaires, un Observatoire des pratiques anormales sur le corridor Dakar-Banjul afin de lutter au mieux contre les tracasseries sur le corridor et aux frontières (...)".

Le Sénégal et la Gambie sont également appelés à installer des centres d'information frontaliers, "pour apporter une assistance aux usagers, à l'instar de la Maison des citoyens de la CEDEAO", la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest.

Les deux parties ont de même pris l'engagement de formuler et de mettre en œuvre un programme de facilitation de la libre-circulation des personnes et des biens, selon cette déclaration lue par le secrétaire exécutif du secrétariat permanent sénégalo-gambien Paul Badji.

Le Sénégal et la Gambie "encourage à cet effet les acteurs étatiques à multiplier les activités de sensibilisation à travers entre autres l'organisation de d'émissions radiophoniques, de sessions de renforcement de capacités en direction des usagers des corridors, des leaders d'opinion (...) en vue de contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de la libre circulation des personnes et des biens".

Le secrétariat permanent sénégalo-gambien "est invité à assurer en rapport avec les autorités locales et les ministères concernés des deux pays, notamment ceux chargés de l'intégration régionale, le suivi des recommandations, de cette journée dans le cadre d'un comité regroupant les différents acteurs", a ajouté M. Badji.

Dans cette perspective, il est attendu des deux gouvernements des mesures visant "l'application diligente et effective des dispositions de la Convention de sur le transit routier inter-Etats (TRIE) de la CEDEAO".

Les forces de défense et de sécurité des deux Etats sont par ailleurs "appelés à renforcer leur collaboration, à travers notamment des consultations régulières, en vue de faciliter la libre-circulation des personnes et des biens entre les deux pays, dans le respect des dispositions communautaires et nationales".

Aussi la Commission de la CEDEAO et les gouvernements des deux pays sont-ils appelés à accélérer la mise en place de "postes de contrôle juxtaposés, conformément aux directives de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO".

"Nous nous félicitons de la construction en cours sur le fleuve Gambie du pont reliant les deux Etats et demandons aux deux pays de poursuivre les efforts, particulièrement en matière de construction d'infrastructures, pour faciliter la libre circulation des personnes et des biens entre nos deux pays", a déclaré le secrétariat permanent sénégalo-gambien.

Il signale que "les deux Etats s'engagent à œuvrer à l'institutionnalisation de cette journée qui se tiendra annuellement et alternativement en Gambie et au Sénégal, afin d'évaluer notamment les avancées enregistrées sur le corridor Dakar-Banjul".

A l'occasion de cette Journée de la libre circulation des personnes et des biens en Sénégambie, un hommage a été rendu aux présidents Macky Sall et Adama Barrow, pour "leur engagement résolu en faveur du renforcement des relations d'amitié et de fraternité qui lient les deux pays ainsi que pour l'effectivité de la libre-circulation des personnes et des biens dans l'espace CEDEAO, en particulier entre les deux pays".

Sénégal

Décès du ministre ambassadeur Bruno Diatta - L'inimitable Bruno Diatta,

Étant hors du pays, je me suis fait représenter aux obsèques de Bruno Diatta et j'ai voulu attendre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.