2 Mars 2018

Kenya: Elections au Kenya - Deux nouvelles candidatures invalidées

Au Kenya, la justice a invalidé l'élection de certains législateurs. Environ 400 plaintes ont été déposées devant les tribunaux depuis les élections générales du 8 août 2017 pour mettre en cause les résultats. Ces derniers jours, certains parlementaires ont connu le même sort qu'Uhuru Kenyatta, qui avait vu sa victoire annulée par la Cour suprême en septembre 2017. Une nouvelle fois, les juges kényans ont mis à jour de nombreuses irrégularités dans le processus électoral.

Au Kenya, les juges pointent du doigt des irrégularités massives lors des élections dans certaines circonscriptions : formulaires non tamponnés, campagnes violentes ou encore nombre de voix qui dépassent le nombre de votants.

Ce 2 mars, le député de l'opposition Babu Owino, et celui de la majorité Ahmed Kolosh ont vu à leur tour leur élection invalidée. A ce jour, sept parlementaires de différents partis ont perdu leur siège suite à des requêtes déposées par leur rival devant la justice.

Quelque 400 plaintes

Certains auront à payer de lourdes amendes, entre 20 000 et 50 000 euros. Les frais devront également être pris en charge par la commission électorale (IEBC), mise en cause dans certains cas.

Mais dans les médias kényans, Wafula Chebukati, le président de l'IEBC, se veut rassurant. Seuls 5% des quelque 400 plaintes déposées ont été retenues et entendues par la justice, selon lui.

Wafula Chebukati assure que la commission est prête à organiser des élections partielles chaque fois que les tribunaux l'ordonneront. Pour cela, il faudra encore attendre que les nombreux appels soient examinés par la justice.

Kenya

Un supporter entre sur le terrain avec une arme à feu

La scène ressemble de très près à celle survenue en Grèce il y a quelques mois… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.