4 Mars 2018

Burkina Faso: Attaque de Ouagadougou - Le gouvernement met en place un dispositif de prise en charge gratuite pour les blessés

Photo: L'Observateur Paalga
Attaque terroriste à Ouagadougou

Le gouvernement burkinabè a mis en place un dispositif de prise en charge gratuite des blessés de la double attaque de l'Etat-major général des armées et l'ambassade de France, le vendredi 2 mars 2018.

L'annonce a été faite par le ministre de la santé dans un communiqué relayé par le service d'information gouvernement. A cet effet, « il invite toute personne ayant subi des blessures de quelle que nature que ce soit, à se rendre dans les Chu de la ville pour les soins appropriés », indique le communiqué.

Par ailleurs, « une cellule d'urgence médico-psychologique a été mise en place pour l'accompagnement psychologique de toutes les victimes dans la salle de conférence du service de Psychiatrie du Chu Yalgado Ouédraogo ».

Deux numéros de téléphone portable ont été mis également à la disposition des victimes : 60 37 01 37/60 37 01 08.

En savoir plus

Attaques terroristes du vendredi - Peur panique sur l'avenue de l'Indépendance

Le 2 mars 2018, vers 10 heures, nous étions en train de couvrir une cérémonie de réception… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.