5 Mars 2018

Ile Maurice: Sivaramen - «À quoi servent certaines institutions publiques ?»

Si les institutions publiques ne font pas leur travail, nous on doit faire notre métier de journaliste, a insisté le directeur des publications de La Sentinelle, dans une interview accordée hier à l'hebdomadaire Sunday Times.

«Pourquoi l'ICAC ne réagit pas depuis la publication des documents ? Dans le cas du Yerrigadoogate, je suis allé personnellement déposer des documents à l'ICAC mais on n'a rien entendu jusqu'ici. Si les institutions ne fonctionnent pas, moi je dois faire mon travail», a fait ressortir Nad Sivaramen à la rédactrice en chef de Sunday Times, Zahirah Radha.

À la question de notre confrère si «éthiquement parlant, l'express n'enfreint pas, dans l'affaire Platinum Card, la Banking Act», le Directeur des publications de LSL soutient : «Il y a intérêt supérieur. Dans ce cas aussi, c'est l'intérêt public qui prime.»

Plus loin dans l'interview, Nad Sivaramen reconnaît que cette affaire risque d'entacher les célébrations du 50e anniversaire. «Elle tombe au mauvais moment surtout avec l'arrivée du président indien à Maurice. D'autant qu'il sera accompagné d'une armada de journalistes indiens. Et on sait que ces derniers seront encore plus critiques que les journalistes mauriciens.»

En conclusion, Nad Sivaramen a souhaité qu'il y ait moins de lobbies sectaires à Maurice et que la méritocratie prime à tous les niveaux. «Un Mauricien, peu importent ses origines, doit pouvoir accéder à des postes de responsabilité sur la base de ses mérites. C'est cela le mauricianisme.»

Ile Maurice

Les PME sont essentielles pour libérer le potentiel économique de l'Afrique australe, déclare le Ministre mauricien

Pointe aux Piments, Maurice, le 20 septembre 2018 (CEA) - La Communauté de développement de… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.