6 Mars 2018

Ethiopie: Une grève pour protester contre l'état d'urgence

En Ethiopie, de nombreux commerces étaient fermés lundi 5 mars, à Addis Abeba. Les habitants entendaient protester contre l'état d'urgence imposé par le gouvernement depuis près d'un mois. Ils reprochent aux autorités de restreindre les libertés.

Des rues quasi désertes, beaucoup de magasins aux rideaux tirés... Addis Abeba est restée inhabituellement calme en ce lundi ainsi que plusieurs localités dans les environs de la capitale.

En région oromo où se trouve le principal foyer de la contestation antigouvernementale, depuis trois ans, là aussi régnait une ambiance de vile morte avec de nombreuses boutiques fermées.

Pourquoi cette grève ? Selon des témoignages recueillis par l'AFP, c'est une façon de protester contre cet état d'urgence qui fait peur à la population et surtout aux Oromo.

En effet, depuis près d'un mois, les forces de l'ordre peuvent perquisitionner des domiciles, fouiller des véhicules, voire procéder à des arrestations. En clair, dès que les autorités estiment qu'une personne est soupçonnée de perturber l'ordre public, elles sont autorisées à l'arrêter et ce, sans mandat judiciaire.

Cette disposition fait donc régner un climat de peur alors qu'en 2016 déjà, un premier état d'urgence pour mettre fin à un mouvement de contestation oromo s'était soldé par des milliers d'arrestations.

Le climat politique est particulièrement tendu depuis la démission du Premier ministre Desalegn, inédite dans l'histoire du pays, le 15 février dernier.

Un nouveau Premier ministre devrait être nommé dans les prochains jours. Il pourrait être issu de l'ethnie majoritaire Oromo pour tenter de calmer les tensions dans le pays.

Ethiopie

Entre Ethiopie et Erythrée, un long chemin vers la normalisation

Dans leur nouvel accord de paix signé dimanche 16 septembre en Arabie saoudite, Ethiopie et Erythrée ont… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.