6 Mars 2018

Congo-Brazzaville: Alimentation scolaire - Une concertation nationale pour procurer un nouveau souffle

Le gouvernement et le Programme alimentaire mondial (PAM) organisent, les 6 et 7 mars à Brazzaville, le premier forum national sur l'alimentation scolaire dont le but est, entre autres, de poser les bases d'un programme fondé sur des produits locaux.

Placée sur le thème : « Stimuler les ressources nationales et promouvoir la production locale pour pérenniser les cantines scolaires au Congo », cette rencontre s'inscrit dans le cadre des activités de la Journée africaine de l'alimentation scolaire, célébrée le 1er mars de chaque année. Regroupant les différents acteurs œuvrant dans le domaine des cantines scolaires au Congo, ce forum permettra, selon les organisateurs, une meilleure compréhension de l'écosystème, une appréciation des facteurs de réussite et des défis, notamment la pérennisation du programme.

Les participants sont également appelés à faire des propositions consistant, entre autres, à étendre les cantines scolaires sur toute l'étendue du territoire national ; à trouver d'autres sources de financement. Selon le représentant du PAM au Congo, Jean-Martin Bauer, le programme d'alimentation scolaire est essentiel pour combattre la faim et assurer l'éducation de nos enfants. Le PAM couvre actuellement, a-t-il déclaré, 40 mille enfants sur les 130 mille prévus par le programme en raison d'un déficit de financement. D'où la nécessité de trouver des solutions idoines pour rendre pérenne le programme.

« Même quand il est financé, le programme d'alimentation scolaire fait face à d'importants défis : des cantines sont parfois approvisionnées de façon irrégulière et les ruptures de stocks sont fréquentes. Nous constatons encore une très faible part de l'alimentation sur le marché local. Nous sommes ici pour imaginer des cantines scolaires plus performantes et nous attendons de vous des propositions concrètes pour réaliser ces objectifs de la politique nationale d'alimentaire scolaire », a souligné Jean-Martin Bauer, espérant que les résultats du premier forum donneront un nouveau souffle à ce programme.

«Les cantines scolaires qui ne couvrent pas tous les élèves deviennent un programme discriminatoire »

Le coordonnateur résident du système des nations unies au Congo, Anthony Ohemeng-Boamah, a quant à lui, insisté sur un engagement nécessaire du gouvernement pour rendre pérenne et très qualitatif les cantines scolaires. Prenant l'exemple du Brésil qui avait fait des cantines scolaires un pilier important de la stratégie nationale des filets sociaux, il a souligné la nécessité de l'engagement des communautés des parents d'élèves. « Lorsqu'il y a l'engagement des parents, il y a des réussites. Nous devons viser toute l'étendue du territoire national. Les cantines scolaires qui ne couvrent pas tous les élèves deviennent un programme discriminatoire », a-t-il fait savoir.

Présidant la cérémonie, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation a rappelé que les assises nationales qui se tiennent un an après le forum panafricain sur l'alimentation scolaire à Brazzaville sont une opportunité complémentaire d'échanges sur cette problématique. Parmi les objectifs visés, Anatole Collinet Makosso a cité la mise en place d'une véritable stratégie nationale tenant compte à la fois de la nécessité de diversifier les partenaires et de créer les capacités patronales à faire vivre les cantines scolaires de façon durable.

« Ce forum vient donc à point nommé pour mener une réflexion d'envergure plus pratique sur les questions de la diversification de l'alimentation, des produits locaux, de lutte contre la faim à l'école, de promotion de bonnes conditions de santé et d'hygiène, des pratiques adéquates d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants », a indiqué le ministre.

Rappelons que le Congo s'est doté en 2016, avec l'appui de ses partenaires, d'une politique nationale d'alimentation scolaire. La vision est d'avoir une alimentation scolaire durable, de bonne qualité et à base de produits locaux pour tous les enfants inscrits dans les écoles à l'horizon 2025.

Congo-Brazzaville

Exposition - Kouka présente ses oeuvres à Saint-Ouen en France

En collaboration avec Marc Maison, l'artiste congolais exposera à l'occasion de « La fête des puces… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.