7 Mars 2018

Madagascar: Tiko-AAA Farm quadrillé par l'Emmo-Reg - Des vaches laitières meurent de faim à Andranomanelatra

La Ferme de Triple A à Andranomanelatra n'est plus accessible depuis le 1er mars.

68 vaches laitières risquent de périr à Andranomanelatra (Antsirabe) faute de solution urgente prise en dehors de toute considération politique.

Le scellage du domaine de l'usine Tiko-AAA à Andranomanelatra commence à occasionner des sérieux dégâts. Hier, une vache laitière de race Holstein est morte de faim car la Ferme de Tiko-AAA n'est plus accessible depuis le 1er mars 2018. Et puisque le domaine n'est plus accessible, le ravitaillement en eau et en provende des vaches laitières de cette société de l'ancien président Marc Ravalomanana est devenu impossible. Les véhicules transportant les aliments de ce bétail ne peuvent plus circuler à l'intérieur du domaine, alors que les vaches laitières de race Holstein nécessitent des soins spécifiques et une alimentation saine pour pouvoir survivre. Hier, l'avocat de Tiko-AAA Me Ratefimahefamijoro Dimin'i Eloi, accompagné d'un huissier de justice, se sont rendus à Andranomanelatra dans l'objectif de constater les dégâts, mais ils n'ont pas pu avoir accès à la Ferme où l'on compte 168 têtes de bovidé dont 100 « Omby gasy » et 68 vaches laitières.

Urgence. Si aucune mesure d'urgence ne sera prise dans les plus brefs délais, on assistera à une hécatombe à la Ferme de Triple A à Andranomanelatra. D'après les témoins qui ont pu constater la réalité sur place, 50% des vaches laitières risquent de mourir d'ici quelques jours si l'Etat et la société de l'ancien président Marc Ravalomanana n'arrivent pas à s'entendre sur une solution consensuelle excluant toute considération politique, et ce pour sauver ces bêtes innocentes. Sur la fermeture de l'usine AAA à Andranomanelatra, un référé sera jugé ce jour au Tribunal de Première Instance d'Antsirabe. Dans cette procédure judiciaire, l'avocat de AAA demande la levée des scellés pour permettre d'effectuer des travaux d'urgence à l'intérieur de la Ferme. A rappeler que les employés de Triple A ont toujours manifesté contre la fermeture de leur usine, mais aucune solution n'a été trouvée. D'après eux, ils ont déjà rempli les conditions exigées en envoyant les dossiers y afférents au ministère de l'Industrie et du Développement du Secteur Privé, mais ce dernier tarde à y donner suite pour débloquer la situation.

Lecture politique. La tournure de cette affaire de fermeture de l'usine AAA d'Andranomanelatra et de retrait du marché des produits de cette société appartenant à Marc Ravalomanana amène bon nombre d'observateurs à faire une lecture politique de la situation. Certains y décèlent un acharnement contre le président national du TIM qui a déjà annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle, d'autres dénoncent une inégalité de traitement entre les sociétés qui investissent dans le même domaine que celui de Triple A. Inégalité de traitement qui pénalise certains opérateurs malgaches. En tout cas, l'Etat doit gérer la situation à Andranomanelatra, indépendamment de la position politique de l'ancien président Marc Ravalomanana.

Madagascar

Prix de l'innovation pour l'Afrique - Un ingénieur malgache parmi les nominés

African Innovation Foundation (AIF) annonce les dix nominés pour le montant de 185.000 Dollars US du prestigieux… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.