7 Mars 2018

Cameroun: Formations à l'étranger - 425 équivalences de diplômes accordées

C'était au cours de la 86e session ordinaire de la Commission nationale d'évaluation hier à Yaoundé.

Plus de 450 dossiers ont été étudiés hier à Yaoundé par la Commission nationale d'évaluation des formations dispensées à l'étranger (CNE). C'était au cours de la 86e session ordinaire de cette instance présidée par le Pr. Wielfried Gabsa, secrétaire général du Minesup par intérim, par ailleurs directeur de la coordination des activités académiques.

Au cours des travaux, il a été question de délivrer des équivalences de diplômes par le ministère de l'Enseignement supérieur (Minesup). 425 équivalences ont été accordées par les membres statutaires, experts et équipes techniques tandis que 20 autres ont été rejetés. Soit pour non authenticité (5), formation non diplômante (4), ou pour les besoins de complément d'information (1) et défaut d'autorisation (12).

Comme pour dire aux étudiants en formation à l'étranger qu'obtenir un diplôme hors du pays c'est bien, mais il faut s'assurer que celui-ci est reconnu dans son pays d'origine. Un détail qui éviterait à certains diplômés de voir leurs dossiers de demande rejetés.

« Les usagers devaient avant de solliciter l'équivalence d'un diplôme s'assurer que l'institution l'ayant délivré et le diplôme dispose de toutes les autorisations nécessaires à leur fonctionnement dans le pays d'origine », a rappelé Anne Sylvie Wakata, sous-directeur des équivalences au Minesup.

Pour un travail efficace, le Pr. Wilfried Gabsa a recommandé objectivité, rigueur et transparence dans l'appréciation de chaque dossier. « Cette instance ne perd pas de vue ses principales missions que sont la proposition des équivalences à établir entre les diplômes scolaires et universitaires étrangers et les titres universitaires nationaux, la reconnaissance d'écoles étrangères dont les diplômes sont susceptibles de permettre l'intégration, le reclassement dans la Fonction publique », a relevé Anne Sylvie Wakata.

Pour les usagers ayant vu leur dossier rejeté, tout n'est pas perdu. « Ils doivent fournir d'amples informations pour alimenter les débats au sein des sous commissions techniques qui vont émettre leurs avis.

Cameroun

Election - La scène politique s'agite avant l'ouverture de la campagne

Au Cameroun, à quelques heures de l'ouverture de la campagne électorale pour l'élection… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.