7 Mars 2018

Sénégal: Contrôle de sécurité - 19 pirogues arraisonnées entre Mbour et Joal

Mbour — Les agents de la Direction de la protection et de la surveillance des pêches (DPSP) ont arraisonné, mercredi, 19 pirogues sur les 69 inspectées au cours d'une opération de contrôle de la sécurité et de la légalité, a appris l'APS.

Ils ont arraisonné 11 pirogues sur les 26 inspectées à Joal-Fadiouth, pris à défaut 8 embarcations sur les 25 contrôlées à Mbour, alors qu'à Ngaparou, aucune des 18 pirogues inspectées n'a été arrêtée parce que les pêcheurs ont respecté les normes sécuritaires a expliqué le chef du service départemental des pêches et de la surveillance de Mbour, Marc Emilien Coly.

Cette opération qui entre dans le cadre de la journée de vulgarisation des méthodes sécuritaires en mer était beaucoup plus axée sur le contrôle des embarquements et du port du gilet de sauvetage par les pêcheurs en partance en mer, a laissé entendre M. Coly.

Qui a fait noter que cette opération globale de sécurité en mer a nécessité le couplage du "contrôle du renouvellement des permis de pêche et de la mise en place de plaques d'immatriculation au niveau des embarcations".

Selon lui, la majorité des infractions commises par les pêcheurs contrevenants sont liées au défaut d'embarquement de gilets de sauvetage, à l'absence de renouvellement du permis de pêche et de non pose d'une plaque d'immatriculation au niveau des pirogues.

"Souvent, l'absence de plaques d'immatriculation sur les embarcations nous pose des problèmes d'identification des pirogues lorsqu'elles sont en infraction" a souligné Marc Emilien Coly.

Le chef du service départemental des pêches a soutenu que "les différents contrevenants encourent diverses sanctions, notamment pécuniaires qui peuvent aller de 50.000 à 300.000 frs CFA".

Les centres de surveillance de Mbour et Joal-Fadiouth et la brigade de Ngaparou mènent au quotidien de telles actions qui entrent dans le cadre de la lutte contre l'insécurité des pêcheurs en mer, a rappelé Marc Emilien Coly.

Il a estimé que "cette fois-ci le ministère des Pêches et de l'Economie maritime a voulu, à travers la DPSP, mettre le focus sur la sensibilisation, parce que l'idéal, dit-il, c'est qu'il y ait zéro arraisonnement, que tout le monde respecte la réglementation en vigueur".

Sénégal

Présidentielle - L'assurance de la majorité agace

Au Sénégal, toute la classe politique est concentrée sur la présidentielle de l'an prochain.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.